Les wallisiens manifestent pour montrer leur crainte vis à vis du foncier [MAJ]

MARCHE CDIWF
© Siene Tipotio

Plus de 500 personnes ont marché ce mercredi 22 août 2018 pour exprimer leur mécontentement et leurs craintes vis à vis du foncier. Ils pointent  des délibérations votées par les élus comme la patente ou la GPI (Gestion du Patrimoine et des Infrastructures).

WF la 1ère Publié le , mis à jour le

Le Comité de défense des îles Wallis et Futuna (CDIWF) a organisé une marche pacifique ce mercredi 22 août 2018, conformément aux annonces de la semaine dernière. Selon les services de l'état, pas moins de 500 manifestants ont marché, banderoles en mains, du parking du Fenuarama jusqu'à l'administration supérieure à Havelu.
Leur objectif était de rencontrer les décideurs du territoire pour leur signifier leur mécontentement et leur désaccord sur différents dossiers qui selon eux, représentent une menace surtout pour le foncier. 
 

MARCHE CDIWF

La réponse de la préfecture :
La version officielle a été publiée sur le site de la préfecture de Wallis et Futuna le 27 août 2018 concernant les échanges qui ont eu lieu entre les manifestants et le Préfet Jean-Francis TREFFEL. Ce document n'est pas le procès-verbal  mais un compte rendu. Et ce sera la seule communication que le Préfet accordera sur le sujet. Il nous a clairement signifié qu'il ne ferait aucun autre commentaire ni ne répondrait a aucune interview sur ce sujet. Le résumé de ce compte rendu nous  dans ce reportage de Lagimaina Hoatau :
COMPTE RENDU PREFECTURE DE WALLIS ET FUTUNA RENCONTRE MANIFESTANTS

La réponse de David Vergé Président de l'Assemblée Territoriale aux manifestants :
Le président de l'assemblée territoriale était l'invité du journal télévisé le mercredi 22 août 2018 soir de la manifestation. Il explique pourquoi les élus n'étaient pas présents à l'assemblée territoriale pour rencontrer les manifestants. 
 
ENTRETIEN PRÉSIDENT DAVID VERGÉ