L'entretien - Te felōgoi

L'entretien - Te felōgoi
© WF1ere

« Du cœur et des larmes » pour sortir de la crise coutumière à Wallis

Thierry Pambrun
Publié le , mis à jour le

Expert en matière de protocole royal, Sioli Pilioko a parlé du passé et de l’avenir de la coutume et  livré sa méthode pour sortir de la crise coutumière à Uvea (Wallis et Futuna) lors de l’émission de radio filmée « L’Entretien » diffusée sur Wallis et Futuna 1ère.Invité de l’émission « L’Entretien », Sioli Pilioko a été interviewé par Ana Vakalepu et Patrick Ferrante sur la singularité de la culture des îles Wallis et Futuna et notamment sur la vitalité de la coutume et sur la crise coutumière à Wallis avec la cohabitation de deux rois qui revendiquent le même trône.
Ancien responsable du service des affaires culturelles de 1978 à 2004, actuel président du comité de gestion du Festival des Arts du Pacifique (cette année à Guam) Sioli Pilioko avait été appelé à la rescousse en 2005 lors de la succession du roi d’Uvea (Wallis).
"Version française"


Le roi Tomasi ayant régné 50 ans, la mémoire du rituel d’intronisation s’était quelque peu perdu et Sioli Pilioko avait été chargé de faire des recherches sur ce protocole coutumier.
Bon connaisseur donc de la coutume et de la cérémonie du Kava royal, Sioli Pilioko affirme que la crise actuelle n’est qu’une tempête passagère qui, selon lui, ne remet pas en cause la force de la coutume.
Pour sortir de la crise, ce responsable engagé et donc qui n’est pas neutre dans l’imbroglio en cours, préconise « du cœur et des larmes ».
"Version wallisienne"