Tourisme : De plus en plus de nouveaux explorateurs à Wallis

La famille Biondi de Montluçon est en vacance à Wallis
© WF1

Les nouveaux explorateurs font de plus en plus d’émules à l’exemple de la famille Biondi de Montluçon. Cette famille a quitté la métropole en septembre dernier pour un tour du monde en un an et sont à Wallis depuis un mois.
 

WF la 1ère Publié le

Après l’Australie et la Nouvelle Zélande, la famille Biondi est à wallis depuis un mois pour tenter d’en connaître au maximum sur les habitants du fenua, ses traditions et coutumes. Vendredi dernier, 12 avril 2019, Les parents Biondi et ses deux filles Marie Louise et Charlotte se sont rendus chez Malia, une maman du village de Lavehagau dans le sud de l’île pour  découvrir la confection d’un tapa, un des souvenirs le plus typique que l’on ramène d’un voyage de Wallis. Des moments je cite « très riches et que la famille Biondi recherchait, des gens qui perpétuent les traditions » fin de citation.  
 

Elisabeth et ses deux filles découvrent la fabrication du tapa
© WF1
Malia propose cette activité depuis près de 10 ans à ceux qui veulent comprendre comment est confectionnée cette étoffe typique des iles de la Polynésie. Mais pour elle, c’est surtout une façon de leur montrer à quel point le travail est dur et le prix est vraiment justifié.

 Ils sont nombreux à venir me demander de leur montrer comment est fabriqué le tapa. Je reçois surtout des infirmiers, des docteurs et parfois des professeurs.

Les parents ont imaginé ce voyage pour leurs filles  de 10 et 12 ans. Aller au-delà des écrans qui montrent la réalité des autres. Autre étape incontournable pour les explorateurs, les îlots. Ce samedi 14 avril, la famille Biondi était à l’ilôt Nukuloa dans le nord d’Uvea. L’occasion de partager des moments de vie selon selon Reynald Biondi.

Le thème de notre voyage : « Et si on prenait le temps… » Et si on prenait le temps de plein de choses. Nous déjà en famille, on est quatre et au quotidien, on a le travail, l’école, les devoirs. Nous avons des petits moments privilégiés surtout le soir mais ce n’est pas suffisant. Ici, nous avons le temps, on est ensemble 24h/24h et on se redécouvre et évolue différemment. Avec mon épouse et les enfants, nous sommes obligés de nous adapter et de nous découvrir parce que nous vivons ensemble toute l’année mais on se connaît pas.

La famille Biondi à l'ilot Nukuloa
© WF1
Prendre le temps est devenu un luxe dans notre société moderne mais cette famille a décidé de prendre une année scolaire pour découvrir et se découvrir et dans les découvertes, les biondi ont été servis à Wallis affirme Elizabeth Biondi :

Notre premier dimanche à Wallis, on a eu la chance d’assister à l’ordination du nouvel évêque. Nous avons pu voir toute la mise en place les installations sur le parvis de l’église et assister aux cérémonies religieuses et coutumières. C’est magique pour nous. C’est une grande découverte. La grande surprise, la vie est assez chère ici à Wallis, la nourriture surtout et on se demandait à chaque fois comment les wallisiens vivaient tout çà car c’est extrêmement cher. C’est cela qui nous a marqué.

L’escale de Wallis restera pour la famille Biondi, la plus chère dans tous les sens du terme mais au-delà du portefeuille c’est surtout dans le cœur que cette escale les aura marqués car c’est vraiment à Wallis que la famille Biondi a pu prendre le temps de vivre avec les gens.  
Prochaine étape, la Polynésie Française et le Pérou avant de rentrer à Montluçon dans l’Allier.