Saison du fruit à pain à Wallis : comment éviter le gaspillage ?

saison du fruit à pain à Wallis
© seilala vili

En moyenne : 3 arbres à pain par foyer à Wallis. Deux fois par an, à chaque récolte, même question : que faire pour éviter de gaspiller ?

Stéphanie Vili
Publié le

Dans le jardin de Sanele, près d’une dizaine d’arbres à pain. Des arbres chargés de fruits prêts à être cueillis. Sanele doit prendre l’avion pour Nouméa dans quelques heures, l’occasion de faire profiter la famille sur place de cette excellente récolte.

cueillette du fruit à pain
© seilala vili

« Heureusement, sinon on ne saurait quoi faire de ces fruits à pain ! La famille de Nouméa en est très friande »

Le fruit à pain n’a pas la même qualité hors du fenua selon la diaspora. Alors on l’exporte cuit au four traditionnel, par caisses, pour les proches de Nouvelle-Calédonie ou de Métropole.
fruits à pain cuits, prêts à partir pour Nouméa
© Seilala VILI


A Wallis et Futuna, en revanche, difficile de le commercialiser. Avec une moyenne de trois pieds d’arbres à pain par foyers au dernier recensement agricole 2014.
Uliami GOGO, essaie de vendre sa récolte au marché mais « peine perdue ». Il n’est pas rare qu’il revienne avec ses fruits. Alors l’idée serait d’exporter le fruit à pain.

fruits à pain cuits au four traditionnel
© Seilala VILI


Depuis 2014, le service de l’agriculture souhaite créer une vraie filière du fruit à pain. En 2015, une délégation s’est rendue en Polynésie Française pour s’inspirer de leurs techniques de transformation. Une expérimentation devait commencer d’ici la fin de l’année 2017 à Wallis. Objectif : valoriser les 13 variétés d’arbres à pain locales.

« Le matériel est déjà à Wallis, il ne manque plus que des porteurs de projets » dit  Savelio TELAI, responsable du « projet fruit à pain » du service de l’agriculture.
L’expérience doit définir un prix équitable pour le fruit à pain, cibler les variétés d’arbres favorables à la transformation. Le tout étant de maîtriser la conservation du fruit pour le commercialiser à Wallis et à Futuna.
« On produit du fruit à pain à perte ici. L’idée serait de remplacer l’importation de pommes de terres par des produits à base de fruit à pain. Cela permettrait de faire marcher l’économie, aider les petits producteurs » poursuit Savelio TELAI.

fruits à pain
© seilala VILI

De nouvelles techniques de transformation pourraient certainement aider l’économie locale. Avant cela, le fruit à pain profite aussi aux cochons.
La nature est généreuse et le gaspillage est pour l’instant inévitable en pleine saison du mei.

saison du fruit à pain = cochons rassasiés.

 

Quelques chiffres sur le fruit à pain ..

13 variétés d'arbres à pain à Wallis et Futuna
En moyenne 3 pieds d'arbres à pain par ménage.
Production / pied : entre 15 et 20 fruits par récolte
Nombre de récoltes : 2 récoltes par an et par variété

source : Recensement Agricole 2014 , STSEE, Service Territorial de l'Agriculture.