Percée de l'Eveil Océanien aux provinciales : une victoire pour Wallis et Futuna

Eveil Océanien
© Coralie Cochin | La joie des militants de l'Eveil Océanien qui obtient quatre élus à la Province Sud, dont trois siègeront au Congrès

Dimanche 12 mai 2019, la liste menée par le futunien Milakulo Tukumuli a créée l'émotion en décrochant 4 sièges à la Province Sud et 3 sièges au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Un coup de maître pour ce petit parti communautaire. Cette victoire à ému Wallis et Futuna.

sv Publié le , mis à jour le

L'Eveil Océanien a fait une entrée remarquée dans le paysage politique calédonien en affirmant sa volonté de remettre les wallisiens et les futuniens sur le devant de la scène. Né quelques semaines avant le début de la campagne pour les élections provinciales, le parti de Milakulo Tukumuli détonne parmi les ténors loyalistes ou indépendantistes. 

A l'issue du scrutin, l'Eveil Océanien obtient 6077 voix sur 72 907 votants en Province sud. Il obtient 4 places dans cette province et 3 sièges au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. La tête de liste Milakulo Tukumuli, Veylma Falaeo et Vaimu'a Muliava entrent donc au Congrès. Ils sont rejoint à la Province sud par Maria Saliga

Ces personnes sont toutes originaires de Wallis et Futuna. C'est une première pour le territoire où la campagne a été suivie avec beaucoup d'attention. Sur le fenua, les familles et les proches des représentants de l'Eveil Océanien ont accueilli l'issue du scrutin avec une vive émotion. 

 Thierry Tukumuli un cousin de Milakulo et Telesia Moeliku, la sœur d'un de ses co-listiers  se sont confiés à Ana Vakalepu et Anastasia Laguerra dans ce reportage :

 


Milakulo Tukumuli est originaire du royaume de Alo à Futuna. L'île soeur se considère souvent oubliée au détriment de Wallis. Avec l'avènement du parti de Milakulo, c'est une petite vitoire pour Futuna. Malia Fatima Takasi a recueilli quelques réactions de futuniens :
 


Un lien politique renforcé avec la Nouvelle-Calédonie


Avec le nombre de siège qu'il a obtenus, la liste représente un enjeu stratégique pour les grands partis. Porter la voix de la communauté de Wallis et Futuna et peser dans les décisions du pays était l'objectif de Milakulo Tukumuli. Il a réussi son pari. 
A Wallis et Futuna, la classe politique se réjouit de la victoire de l'Eveil Océanien. Majorité comme opposition de l'Assemblée territoriale saluent le courage du jeune Milakulo Tukumuli. Jean-Paul Mailagi de la majorité et Mikaele Kulimoetoke de l'opposition ont donné leur opinion à de Ana Vakalepu et Anastasia Laguerra :

La percée de l'Eveil Océanien est donc la surprise de ce scrutin. Ce tout nouveau parti représentatif de la communauté wallisienne et futunienne en nouvelle-Calédonie arrive en 4ème position en Province Sud, juste derrière les formations traditionnelles.