Ordination épiscopale : Wallis accueille les délégations

Ordination épiscopale : Wallis accueille les délégations

Au moins 200 personnes sont attendues pour l'ordination épiscopale de Père Susitino Sionepoe. D'ici le 24 mars, les délégations continuent d'affluer vers Wallis. Elles viennent de la Nouvelle-Calédonie principalement et de tout le Pacifique. A Wallis, la population s'organise pour l'accueil.

WF la 1ère Publié le , mis à jour le

Depuis le début du mois de mars, l'île de Wallis prend des allures de fourmillière à l'approche de l'ordination du nouvel évêque, Père Susitino Sionepoe. Dimanche 24 mars, ce religieux deviendra à 54 ans le deuxième évêque originaire de Wallis et Futuna. Depuis l'annonce de sa nomination par le Pape François en décembre, ses proches préparent le voyage. Pour les familles comme pour tous ceux qui ont cotoyé le futur évêque, il est impensable de ne pas assister à son ordination.
Autorités religieuses du Pacifique, famille mais aussi sympathisants : pas moins de 200 personnes seront à Wallis pour la consécration du père Susitino Sionepoe. Pour l'accueil des délégations, l'évêché a mis à disposition différents logements. La population et les organisations religieuses se relaient pour les repas.
 

Les fidèles du grand sud calédonien à Wallis pour Père Sionepoe


Mercredi 20 mars, c'est au tour de la plus importante délégation calédonienne d'arriver à Wallis. Pour le transport des plus de 55 personnes, un vol spécial a été affrêté par Aircalin.
Des wallisiens et des kanaks menés par deux chefs de village Siuafu et Heu ainsi que Roch Wamytan le grand chef de la tribu de Saint Louis. Autour d'un kava d'accueil, Roch Wamytan déclare :

« La communauté mariste du sud La Conception, St Louis, Yaté, l’île des Pins et l’île Ouen. C’est pour ça que dans notre délégation il y a des catéchistes qui viennent de toute cette zone là. En plus, ce qu’il (Père Sioepoe) a fait pour la paroisse de Conception c’est lui avec le père Milio qui était un prêtre fidjien; ils ont tout refait à neuf l’église de la Conception où moi-même j’ai été baptisé. C’est une reconnaissance et à un moment donné il a logé à St Louis »

Ordination épiscopale : Wallis accueille les délégations

Les pélerins calédoniens ont voulu montrer leur attachement au nouvel évêque par leur présence. Dans cette délégation une quarantaine de personnes de la paroisse de Yaté où père Susitino a travaillé les trois derniers mois avant sa nomination.
Pour le logement, cette délégation est répartie entre le presbytère et le foyer des jeunes du district de Mu’a. Les wallisiens eux restent chez leurs familles. Kusitino Selemago est membre du comité pastoral de Mu'a : 
 

« Aujourd’hui ce sont les groupes de prière ainsi que les chorales qui assurent l’accueil de la délégation. C’est eux qui ont préparé le repas. Dès Jeudi ce seront le faipule et ses chefs de villages qui prendront le relais »

Ordination épiscopale : Wallis accueille les délégations


La population locale mobilisée pour l'accueil des délégations


Des échanges ont été faits les semaines précédentes pour organiser l'accueil des délégations. La mission catholique a mis à leur disposition différents locaux, des presbytères principalement. Il est d'usage que la population participe bélévolement, la plupart du temps, à ces préparatifs. Entre le nettoyage et l'amménagement des lieux, les organisations religieuses et les villageois ont chacun mis la main à la pâte. 
A Hihifo par exemple, le presbytère de Vaitupu a été amménagé par différentes associations religieuses comme le comité pastoral, le mouvement Maria-polis mais aussi par les Jeunes du district.
Hihifo accueille des personnalités religieuses de Samoa et des jeunes de Futuna accompagnés par père Ipasio Taiava-Sionepoe. Une délégation de 27 personnes, des jeunes qui ont souhaité montrer leur soutien au nouvel évêque selon Père Ipasio :

« Il est important car c’est l’évêque du diocèse de Wallis et Futuna et les jeunes sont venus de Futuna malgré les difficultés »

Ce mercredi à Hihifo, deux femmes Esemaela et Telesia préparent le repas de midi. Elles s'affairent en cuisine et veillent au bon déroulement du séjour des pélerins, aux côtés des jeunes du district. Pour le repas, elles peuvent aussi compter sur la solidarité de la population comme l'explique Telesia Ulikefoa :

« Pour le petit déjeuner et le repas de midi parfois on reçoit des dons mais quand père Suni n’est pas là on se débrouille. On va acheter ce qu’il faut pour préparer un repas tout simplement. »

Les pélerins continuent de cheminer vers Wallis. Pour la plupart d'entre eux, c'est la première fois qu'ils découvrent l'île et ses habitants. Wallis et Futuna ont toujours fait de l'hospitalité une priorité. En cette période importante pour le diocèse c'est aussi l'occasion de tisser des liens avec les nouveaux arrivants et pourquoi pas, se préparer à d'autres déplacements de ce type.