La ministre des outre-mer est arrivée à Wallis pour 5 jours de visite

annick girardin wallis

Annick Girardin est arrivée à Wallis ce lundi 04 mars. La ministre honore ainsi sa promesse de visiter tous les outre-mer. Elle s'est engagée devant la chefferie officielle à aider le territoire à lutter contre le réchauffement climatique.

wf la 1ère Publié le , mis à jour le

Chose promise, chose due, à peine arrivée à l'aéroport de Wallis-Hihifo, la ministre des outre-mer s'est confiée au sénateur Robert Laufoaulu. Cette visite scelle sa promesse de se rendre dans tous les outre-mer et visiblement, le voyage d'Annick Girardin était très attendu des autorités et de la population. Ce lundi 04 mars, c'est au son de la marseillaise et de l'hymne local au roi chantés par les élèves de Vaitupu, que la ministre à salué toutes les autorités sur le tarmac de l'aéroport de Hihifo.

Le préfet Thierry Queffelec était le premier à souhaiter la bienvenue à Annick Girardin. La chefferie officielle, les parlementaires, les autorités religieuses, politiques et administratives étaient tous présents pour la ministre des outre-mer.
Annick Girardin quittera le territoire Vendredi 08 mars. Pendant cinq jours, elle aura l'occasion de rencontrer la population et de visiter diverses infrastructures. Il est rare qu'un séjour ministériel s'étende autant dans la durée. Il était important pour la ministre d'avoir une meilleure visibilité sur les enjeux du territoire. Elle déclare :

« Je me suis engagée auprès des élus, auprès de Wallis et Futuna que je viendrai à la fois à Wallis et à Futuna. Pour faire les deux je prends le même temps que j’ai pris dans tous les territoires d’outre-mer la première fois où j'y suis allée, c’est à dire un minimum de 5 jours. Je crois que pour découvrir un archipel, pour voir ces deux îles et l’ensemble de ses habitants, il faut prendre le temps et c’est ce que je fais »


La venue de la ministre est en cela un début de consécration pour les parlementaires. Une opportunité pour qu'Annick Girardin connaisse mieux les inquiétudes de la population. Le député Sylvain Brial dit  :

"À mon avis elle va pouvoir réaliser d’elle même l’état de routes, de notre hôpital et j’espère qu’elle pourra se rendre au lycée et bien sûr à Futuna où tout est à refaire »

La ministre prévoit de rencontrer différents acteurs du développement de Wallis et Futuna. Elle ira également à la rencontre des habitants de Futuna à partir de Jeudi 7 mars. 

Revivez l'arrivée d'Annick Girardin, dans ce reportage de Lotana Moefana et Leone Vaitano'a:

Accueil coutumier et premiers engagements


Peu après son arrivée sur le territoire, la ministre des outre-mer s'est rendue au palais Sagato Soane. Honorés de sa visite, le roi Lavelua Takumasiva Aisake et sa chefferie ont tenu à marquer l'événement par une cérémonie du kava et des danses.

Les égards d'usage ont vite laissé place aux échanges politiques. Par le biais du ministre Mahe Fotua'ika Munikiha'afata, la chefferie officielle a exprimé les inquiétudes des wallisiens. Il a  soulevé la nécessité de revoir la loi statutaire de 1961. Dans son discours, Mahe Fotuaika a voulu alerter la ministre sur le réchauffement climatique. Nos îles étant en première ligne dans le Pacifique, il faut que les états les plus pollueurs s'impliquent dans les démarches de protection aux niveau local, national et international.

La ministre des outre-mer a saisi l'opportunité de parler de la trajectoire 5.0. Une ligne politique en faveur du développement durable et de la protection de l'environnement. Dans un discours empreint d'émotion, Annick Girardin a partagé sa joie d'être à Wallis et Futuna. Elle a aussi assuré son soutien à la chefferie :

« Zéro carbone, zéro déchet, zéro exclusion, zéro écran chimique mais aussi zéro vulnérabilité face aux dérèglements climatiques. Et certainement que cette trajectoire rejoindra l’ensemble de vos préoccupations et je serai à vos côtés pour apporter les moyens de lutter contre ces dérèglements climatiques ici à Wallis et Futuna »


C'est le début d'un séjour marathon pour la ministre des outre-mer. Un voyage sur lequel les wallisiens et futuna placent leurs espoirs de voir peut-être leur quotidien s'améliorer après de nombreuses promesses politiques faites par le passé.

Voici un aperçu de l'accueil coutumier de la ministre Annick Girardin au palais Sagato Soane. C'est un reportage de Mélodie Sione et Lagimaina Hoatau :