La ministre des Outre mer Annick Girardin annonce sa visite à Wallis et Futuna

Annick Girardin
© Outre mer la 1ère

Ce lundi 29 janvier 2018, la ministre des outre mer Annick Girardin a annoncé sa visite à Wallis et Futuna avant la fin du premier semestre 2018, lors de son discours de vœux aux personnalités des outre mer au ministère des outre mer à Paris.

Fatima Maniulua
Publié le , mis à jour le

C'est officiel ! La ministre des outre mer Annick Girardin viendra à Wallis et Futuna avant la fin du premier semestre 2018. C'est ce qu'elle a annoncé ce lundi 29 janvier 2018 lors de son discours de voeux aux personnalités des outre mer au ministère des outre mer à Paris. 
"A l'issue du premier semestre 2018 (...) j'aurai bouclé mon tour des outre mer avec la visite officielle prévue à Wallis et Futuna" 

Sa visite à wallis et Futuna pourrait coincider avec la mise en service du haut débit du câble Tuisamoa. Pour cette occasion, le Premier Ministre des Samoas serait également attendu.

Sa visite sur notre Territoire devrait être l’occasion de faire le point sur les projets de développement proposés et issus des assises de l’Outre-mer. Infrastructures routières, liaisons aérienne, la santé… les dossiers sont nombreux. Sans compter l’économie bleue, de la mer et l’emploi pour les jeunes

La venue de La ministre des Outre-mer sera un évènement majeur de cette année 2018 pour Wallis et Futuna.
La ministre des outre mers a présenté les grandes orientations pour cette année 2018, mais avant cela elle est revenue sur les temps forts de l'année 2017. 
Les dates de la visite ministérielle ne sont pas encore connues, mais selon les informations recueillies, la ministre des Outre-mer Annick Girardin pourrait arriver sur le territoire vers la fin du mois de Mars ou le début du mois d'Avril 2018.Cette visite officielle sera un événement politique majeur pour le Territoire. Cela devrait se préciser dans les prochaines semaines.

Lors de la présentation de ses voeux la Ministre est revenue sur l'année 2017:

  • Temps forts de l'année 2017 
Selon la ministre, ces 8 derniers mois depuis la mise en place du nouveau gouvernement ont été marqués par une présence forte sur le terrain, à l'écoute des ultramarins et le dialogue avec toutes les forces vives. Dès juillet 2017 en Nouvelle-Calédonie pour les préparatifs du référendum, puis à Mayotte pour les questions de sécurité et d'immigration. 
Au mois de septembre 2017, la gestion des ouragans aux Antilles a rappelé l'exposition des outre mer aux risques climatiques avec la mobilisation interministérielle pour Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Guadeloupe. 
La ministre s'est rendue 2 fois en Guyane ensuite à la Réunion sur les questions de développement durable. 
Annick Girardin vient de rentrer de Polynésie Française, un déplacement placé sous le signe du désenclavement des territoires, des enjeux d'adaptation au changement climatique ou encore le fait nucléaire. 
Selon la ministre "ces déplacements sur les trois océans lui donnent la certitude que derrière les difficultés structurelles des outre mer, il y a des porteurs de projets, d'innovations" 


  • 2018, déterminante pour les outre mer
"Construire ensemble les outre-mer, des solutions dans cette nouvelle ère de la différenciation : voilà l’enjeu de cette année 2018" déclare la ministre
Le budget des outre mer pour cette année 2018 est en hausse de 4% soit plus de 2 milliards d'euros qui seront redistribués au bénéfice des territoires ultramarins avec des priorités marquées : infrastructures sanitaires, prévention des risques naturels, aménagement urbain, construction scolaire, formations, dispositifs de soutien aux entreprises. 

L'année 2018 sera déterminante d'abord pour la Nouvelle Calédonie avec le référendum à la fin de l'année. "Le ministère des outre-mer est totalement mobilisé, en lien avec le ministère de l'intérieur, pour réussir ce référendum d'autodétermination en garantissant la participation du maximum d’électeurs et en assurant la sincérité du scrutin."

2018 sera aussi l'aboutissement au printemps des Assises des outre mer. Les assises, une dynamique de projets concrets, qui répondent à des besoins réels, et qui ouvrent l'ère de la différenciation. 

L'égalité réelle est aussi un objectif partagé par tous. La ministre souligne cependant que chaque territoire a droit à un agenda singulier. Les 17 objectifs de développement durable peuvent constituer le socle de ce projet de convergence adapté à chaque territoire. Ils ne se limitent pas seulement aux questions environnementales, ils sont créateurs de richesse, d'emploi dans l'industrie, l'éducation ou la santé. 

L'autre grand axe de la politique de la ministre est l'économie bleue.Le tourisme, le transport maritime et pêche, l'aquaculture l'extraction minière et les énergies marines doivent être développés. Il est primordial de développer une offre de formation aux métiers de la mer adaptée. 

Tourisme, économie bleue, secteur primaire, emploi, environnement une politique qui s'inscrit en ligne direct dans la stratégie de développement 2016 - 2030 pour Wallis et Futuna.