Epidémie de dengue, un 37ème cas déclaré. Les autorités se mobilisent [Mis à jour]

dengue réunion

Une réunion au palais royal Sagato Soane sur la dengue s'est tenue ce lundi en présence du Roi, sa chefferie, le Préfet, l'agence de santé et le service environnement. Objectif, trouver des solutions. Le problème principal restant la gestion des déchets pour éviter la prolifération des moustiques.

Stéphanie Vili - Olivier Murat Publié le , mis à jour le

Un 37eme cas de dengue a été découvert ce dimanche 21 janvier 2018 après midi à Mata Utu. C'est le 1er cas dans le district de Hahake au centre de Wallis. Les 36 autres cas depuis le 27 novembre 2017, (date à laquelle a été déclarée l'épidémie de dengue) sont recensés à Mua (Halalo, Kolopp, Lotoalahi Utufua) au sud de Wallis. Au nord dans le district de Hihifo on ne compte aucun cas. Cela commence à faire beaucoup sur une petite île d’à peine 8000 habitants et le 1er cas déclaré au centre est un signe de la propagation du virus. Il faut enrayer au maximum cette prolifération.

Dans le détail cela donne 27 contaminés à Wallis et 10 cas importés de Nouméa ou du Vanuatu. Il y a urgence, 3 personnes ont été hospitalisées dont des enfants.

dengue réunion à la chefferie
© WF 1ère. | Dengue : réunion entre les autorités et la Chefferie

Selon le Préfet, Jean-Francis Treffel, après le préventif il faut maintenant passer à l’offensive. Objectif : mobiliser ensemble très rapidement les services du territoire sur le terrain : gendarmerie, pompiers . Il a propose au Lavelua (le Roi) que ce travail de terrain soit fait en liaison avec chefferie.

Le Lavelua a rappelé que la priorité de la chefferie est le bien être de la population : les ministres et chefs de village seront mis à contribution pour protéger la population. Le chef du service de l’environnement Atoloto Malau a souligné l’exemplarité du district de Hihifo. Aucun cas de dengue et aucun foyer de contamination ne s’y trouve. Preuve de l’efficacité des opérations de nettoyage qui s’y déroulent depuis des mois.

Jean-Francis TREFFEL le Préfet de Wallis et Futuna ajoute : « À partir de mercredi 24 janvier 2018, les services de l'état du territoire vont se mobiliser pour aller sur le terrain devant les villageois pour les aider à enlever et nettoyer tout ce qui peut servir d'abri à des gîtes larvaires. Nous allons commencer à nous mobiliser sur les 5 villages les plus concernés : Malaefoou, Halalo, Teesi, Vaimalau et Kolopopo. À partir de là, en fonctions de la façon dont les travaux pourront avancer nous nous déploierons bien sûr vers le centre de l'île et hihifo »

Etienne Morel, le directeur de l’agence de santé est rassurant et se tient prêt à toute éventualité :
« On fait tout pour bien prendre en charge les personnes et si on avait un cas un peu plus grave et où il nous manquerait des plaquettes de sang, on hésiterait pas à solliciter un vol air alizé avec une équipe qui viendrait de Nouméa avec les plaquettes pour traiter la personne. »

Seule solution pour venir à bout de la dengue : détruire les gîtes larvaires. Les agents des travaux publics commenceront par débroussailler les abords des routes de mu’a ce mardi 23 janvier, mais toute la population est invitée au nettoyage de ses habitations.