Elections Européennes : les soutiens de Wallis et Futuna réagissent

vote européennes wallis futuna 2019

 A Wallis et Futuna, Renaissance arrive en tête des élections européennes du dimanche 27 mai 2019. L'Union de la droite et du centre est deuxième. Sans surprise, pour les deux seules listes soutenues par des personnalités locales. Elles sont pourtant suivies de près par le Rassemblement National. 

WF la 1ère Publié le

Les élections européennes n'ont pas fait d'émules aux urnes en 2019. Par rapport au scrutin de 2014, la classe politique de Wallis et Futuna s'est montrée plutôt discrète cette année. Seules deux listes parmi les 34 en lice ont bénéficié de soutiens au niveau local.
Renaissance, la liste portée par Nathalie Loiseau de la République en Marche a été soutenue par le sénateur Robert Laufoa'ulu et par les élus de la majorité comme de l'opposition. Durant la campagne, Mikaele Kulimoetoke a également affirmé son soutien à cette liste au nom des élus de l'opposition.
De son côté, l'ancien député Victor Brial également réferent et mandataire de la liste LR a appelé la population à voter pour l'Union de la Droite et du centre menée par François-Xavier Bellamy.

Malgré ces intentions de vote, la campagne pour les européennes n'a pas suscité l'engouement au moment du vote. Sur 8762 inscrits, à peine 34,63% d'électeurs ont participé au vote.
La liste Renaissance obtient le plus de votes à Wallis et Futuna avec 37,13% des suffrages exprimés, soit 1106 voix.
Deuxième, l'Union de la droite et du centre gagne 572 voix, suivie de près"Prenez le pouvoir" du Rassemblement National et ses 397 voix.  . 

Mikaele Kulimoetoke et Victor Brial n'ont pas été surpris par le taux d'abstention. Ils ont tous deux remercié ceux qui ont voté et permis à leurs listes favorites d'être en haut du classement.

Mikaele Kulimoetoke s'est réjoui du soutien de Wallis et Futuna au parti d'Emmanuel Macron :

"J'estime qu'il y a beaucoup d'intérêt à ce que Wallis et Futuna soutienne La République en Marche et quand on voit les résultats nationaux ça prête à s'inquiéter parce-que le Rassemblement National arrive en tête"


En effet, au niveau national, Le Rassemblement National culmine avec 23,4% des voix, devant les 22.4% de la liste Renaissance.
En Outre-Mer, Wallis et Futuna, la Polynésie et la Martinique sont les seules collectivités à ne pas avoir préféré le parti de Marine Le Pen. 
Pour exprimer ce succès de "Prenez le pouvoir", Mikaele Kulimoetoke cite le mouvement des Gilets jaunes. Un mouvement protestataire qui selon lui a beaucoup influencé le vote des français. 

Voici l'intégralité de son interview : 

Mikaele Kulimoetoke réagit par rapport aux élections européennes


La montée de l'extrême droite a aussi interpellé Victor Brial. Il a expliqué :

"Il y a une montée du Rassemblement national et je pense qu'il appartient aux acteurs de la vie politique de faire attention pour le futur"


Les résultats nationaux n'ont pas été avantageux pour les LR, à peine 8.2% des voix et l'on parle même de "défaite historique".
Toutefois, Victor Brial s'est dit "satisfait" du vote des wallisiens et futuniens et il a ajouté : 

"On ne peut pas dire que c'est la fête mais par rapport à la politique au niveau du Territoire, il faut tenir compte de la journée d'hier, c'était la fête des mères,la campagne a été courte, il nous a manqué du temps pour faire plus de communication"

Voici l'intégralité de l'interview de Victor Brial : 

Victor Brial résultat élection européenne

Pour rappel, l'ensemble des résultats sont disponibles sur ce site : 

L'actu en vidéo

OBESITE : ENTRETIEN AVEC PATRICK LAMBRUSCHINI - AGENCE DE SANTE

OBESITE : ENTRETIEN AVEC PATRICK LAMBRUSCHINI - AGENCE DE SANTE