Drame d'Halalo : beaucoup trop de rumeurs

René Lataste
Publié le

Le drame d'Halalo reste toujours inexpliqué. Les gendarmes et le Juge d'Instruction ont entendu beaucoup de témoins des dernières heures de vie de Marina.
Personne -à ce stade de la procédure judiciaire- n'a été mis en garde-à-vue et encore moins inculpé.
L'autopsie qui sera pratiquée par les deux médecins légistes qui arrivent demain vendredi  de Nouméa devrait permettre à l'enquête de progresser. Au moins sur les causes du décès.

Comme souvent dans des cas similaires les réseaux sociaix bruissent de rumeurs infondées. Beaucoup se découvrent des vocations d'enquêteurs... et relaient "pseudo-analyses" et sous-entendus.
Faut-il rappeler qu'une information fausse ne se transforme pas en vérité parce qu'elle est multipliée...

Il convient de rester prudent et de laisser travailler les experts judiciaires, juge, gendarmes, médecins légistes. Comme l'a dit avec émotion avant-hier devant notre caméra le chef de village de Te'esi Pulunone Lakalaka -qui est aussi membre de la famille de Marina : "En dépit de cette douleur et de cette incompréhension, il faut que nous fassions confiance au travail de la justice afin de savoir pourquoi et comment cette enfant a trouvé la mort."