La dépression tropicale Mona à l'origine des intempéries à Wallis et futuna

depression tropicale modérée Mona
© METEO.NC

La dépression tropicale modérée Mona s'est formée autour de l'île de Rotuma, au nord de Fidji. Le phénomène se dirige vers Fidji, dans son sillage Wallis et Futuna rencontreront beaucoup de vent et de pluie dans les prochains jours. Ce 3 janvier 2019, 13 vols inter-îles ont été annulés.

WF la 1ère Publié le

La dépression tropicale modérée Mona s’est formée autour de l’île Rotuma au nord de Fidji, ce 3 janvier 2019. Selon les prévisions, le phénomène se dirige vers les Fidji. Dans son sillage, Wallis et Futuna rencontreront beaucoup de vent et des averses dans les prochains jours.

Pas de menace directe pour Wallis et Futuna

Pour l'instant, pas d'alerte à Wallis et Futuna, Lusia Lenisio, la directrice de Météo France Wallis explique : 

«  Pour l’instant Mona se dirige vers le sud, elle ne représente pas de menace directe pour Wallis et Futuna, toutefois elle va conditionner le temps qu’il y fera dans les prochains jours notamment avec un renforcement du vent de composante nord aussi bien sûr Futuna que sur Wallis. »
 

Zone d'avertissement 

Le fait que Mona soit nommée résulte de la procédure normale. Le phénomène dépressionnaire est modéré. La force des vents engendrés par Mona se situent entre 33 et 47 noeurs, soit 62 à 80 km/h.
Mona se situe actuellement dans la zone d'avertissement de Wallis et Futuna sans toutefois représenter de menace directe pour le fenua.

Attention aux sources d'informations
​​​​​​
Lusia Lenisio prévient la population de se méfier de certaines sources d'informations, notamment sur internet. La terminologie anglophone étant différente du français, attention aux "faux amis" selon la directrice de Météo France :

« Beaucoup vont sur les sites comme Fidji ou sur des sites américains... Lorsque en anglais ils parlent de tropical cyclone ce n’est pas la même signification en français où nous on parle plutôt de dépression tropicale il faut faire très attention! »

Pour aller plus loin, voici l'intégralité de l'interview de Lusia Lenisio :