Coronavirus : 40 passagers toujours en quatorzaine obligatoire à Wallis et Futuna

quatorzaine obligatoire

Depuis le 14 mars, la quatorzaine est obligatoire pour tous les passagers arrivant à Wallis et Futuna. Une mesure de confinement à domicile pour les résidents et dans les hôtels pour les autres. 40 passagers sont toujours en quarantaine à Wallis même si aucun cas n'a encore été confirmé. 

Lagimaina Hoatau, Fatima Maniulua Publié le , mis à jour le

Depuis le samedi 14 mars, les agents de la prévention appellent tous les jours, les 40 personnes concernées par le dispositif de quatorzaine. Un suivi strict et régulier de leur état de santé, pour s’assurer qu’aucune de ces personnes n’est porteuse du Virus COVID 19. Et cette quatorzaine veut d’abord dire confinement strict, et sans contact rapproché non aseptisé avec d’autres personnes.

La personne confinée à domicile ou dans un hôtel prend elle-même sa température. Cette personne nous dira par téléphone si il y a apparitions de signe. Il est fort possible aussi que nous nous rendons à domicile pour plus d'explications lorsqu'une personne vit seul pour la rassurer, explique Eliuti FULUHEA-GAHETAU, Responsable du Pôle Santé Publique


Pour s’assurer du respect des consignes de confinement, deux patrouilles de gendarmes sillonnent l’île matin et après-midi pour s’assurer que les personnes concernées respectent bien leur isolement. Nous avons pu joindre par téléphone, un passager arrivé lundi 16 mars, mis en quatorzaine chez lui. Il a bien accepté de témoigner en restant anonyme. Il craint que sa quatorzaine ne soit compris comme étant un cas de coronavirus.

Je suis logé à domicile et depuis que je suis ici je suis seul avec mon papa et nous ne touchons pas, je n'ai pas encore pu le serrer dans mes bras. Nous faisons attention aux consignes préconisées, la distanciation. Depuis que je suis arrivé, je ne suis pas sorti et je reçois de temps en temps la visite des gendarmes et des agents de l'agence de santé. Ca ne me dérange pas d'être confiné 14 jours si pour l'intérêt général, il faut qu'on respecte le confinement.


En clair cette quatorzaine imaginée au fur et à mesure de l’avancée du virus est assez précaire. Car le confinement strict des passagers dans des lieux isolés est matériellement impossible à Wallis et Futuna aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que la situation est sans précédent et que la responsabilité de tous est primordiale.

La première action importante en terme de prévention renforcée afin d'éviter que le coronavirus arrive jusqu'à nos 2 îles d'où le confinement obligatoire. Le second est le confinement à domicile et je rappelle qu'il est strictement interdit de sortir de son domicile sauf pour des raisons médicales importantes, déclare encore Eliuti Fuluhea Gahetau. 


On ne saura réellement que d’ici la fin du mois de mars, si oui ou non des cas de coronavirus sont entrés ou pas sur le territoire. En attendant, le comportement à adopter est d’éviter le plus possible les rassemblements, et les situations susceptibles de propager un virus qui, on le sait aujourd’hui, est hautement contagieux.