Coûts et cheminement du carburant de Singapour à Wallis et Futuna

Parcours de l'essence de Singapour à Wallis et Futuna
© WF1

Du puits à la pompe, le carburant parcourt des milliers de kilomètres avant d’arriver à Wallis et Futuna. L’essence et le gasoil  transitent dans plusieurs cuves. Et à chaque fois il y a un coût.
 

WF la 1ère Publié le , mis à jour le

L’essence et le gasoil utilisés à Wallis et Futuna proviennent de l’une des plus grandes raffineries du monde, de Singapour en Asie. 500 000 barils y sont produits chaque jour. Total Pacifique, notre unique fournisseur s’approvisionne de l’une de ces plus grandes raffineries de Singapour.

Nous allons suivre l’exemple de l’essence, car c’est l’énergie la plus vendue sur le territoire.
Total Pacifique achète le litre d’essence à 41 francs à Singapour. Il le transporte ensuite jusqu’à Fiji dans un pétrolier à grand tonnage. Une fois à Fiji, les produits pétroliers sont alors entreposés dans un dépôt. Jusque-là, le prix de l’essence a déjà augmenté de 8 francs.

Pour approvisionner Wallis, Total Pacifique envoie un autre pétrolier, plus petit que celui qui fait le trajet Singapour-Fiji. Au départ de Fiji, l’essence est à 49 francs.
Une fois à Wallis, le litre d’essence passe à 67 francs. Il s’agit du prix CAF (coût assurance fret) mentionné sur l’arrêté préfectoral. Ainsi, le dernier tronçon : Fiji-Wallis coûte cher.

Au 67 francs il faut ajouter :

  • Les taxes du territoire : 42 francs
  • Les frais de passage : + 44 francs. Cette somme est répartie entre Total Pacifique à hauteur de 66% et le territoire à 33% puis une infime part pour les petits actionnaires.
  • La marge de Total : +10 francs
  • La marge du pompiste : 11 francs
La chaîne de distribution commence donc à Singapour. Le prix d’achat dépend du cours du pétrole. C’est pourquoi tous les mois, le prix des hydrocarbures est revu soit à la hausse, soit à la baisse. A Wallis et Futuna, il faut aussi composer avec un effet de retard de 3 mois d’application.