Aller à Wallis fait partie des projets de Vaimalama Chaves, Miss France 2019

Vaimalama Chaves, Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère

Invitée de l'émission radio "C'est que du Bonheur" sur Polynésie la 1ère, Miss France 2019 est revenue sur son élection. Vaimalama Chaves aimerait trouver le temps de revenir à Wallis, l'île de son grand-père maternel.

WF la 1ère avec Polynésie la 1ère Publié le

Une semaine après avoir été consacrée plus belle femme de France, Vaimalama Chaves a pu profiter de quelques jours à Tahiti. Ce lundi 24 décembre, mardi 25 décembre à Wallis elle était l'invitée de l'émission "C'est que du Bonheur" sur Polynésie la 1ère.
Sur le plateau, face à Matéo on découvre une jeune femme chaleureuse et enjouée. Loin de l'image d'une miss inaccessible, Vaimalama brise la glace dès les premières minutes :

Appelez moi Vai, c’est tout simple! 

Le journaliste évoque avec elle la soirée de son élection, son accueil à Tahiti. Vaimalama s'est vue décernée dans la foulée la médaille de chevelier de l'ordre du mérite de Tahiti Nui, par le président Edouard Fritch.
Matéo lui parle de ses origines wallisiennes et de l'important soutien des ressortissants de Wallis et Futuna pendant l'aventure Miss France.L'élection de Vaimalama a été vécue avec beaucoup d'émotion dans ce petit archipel.  Vaimalama Chaves est allée une fois à Wallis en 1998 , elle avait 4 ans. Quand à savoir si elle va revenir bientôt sur le fenua, elle se confie sur Polynésie la 1ère :

« Ben oui si j’ai l’occasion, mais déjà venir à Tahiti c’est pas facile, mais ça fait partie de mes projets et j’espère que je pourrai y aller »


La jeune femme dont le quotidien vient de basculer à 24 ans va devoir consacrer le plus clair de son année à l'écharpe de Miss France. Elle compte sur son tempérament de guerrière polynésienne pour vivre pleinement son année de règne. Les 51 semaines qui l'attendent ne seront pas de tout repos mais c'est bien peu pour démoraliser Vaimalama.

Dans les média métropolitains, Yasmina Hoatau, la maman de Miss France 2019 a par moments regretté que sa fille ait été élue. Miss France 2019 comprend l'émotion de ses parents, mais son choix est clair :

«il est légitime de la part d’un parent de vouloir rester avec son enfant le plus longtemps possible. Mais comme elle a bien fait son travail avec mon papa ils m’ont donné les armes pour conquérir le monde et devenir miss France »


Simple, pleine de vie et de charme, Vaimalama Chaves prouve que l'on peut porter une couronne et garder les pieds sur terre. En tous cas, son arrivée potentielle fait déjà la joie et la fierté de Wallis et Futuna.

Pour revoir l'intégralité de l'interview de Miss France 2019 sur Polynésie la 1ère :