L'aéroport de Hihifo ouvre ses portes au lycéens de Wallis et Futuna

pilote aircalin devant twinotter
© O.Murat | Des lycéens attentifs aux explications du pilote.

Pourquoi n'y a t'il pas plus de Wallisiens et Futuniens dans le monde du transport aérien ? Susciter des vocations est l'un des objectifs de cette journée découverte des différents coprs de métiers à l'aéroport de Wallis. Un évènement organisé par l'aviation civile, Aircalin et le vice-rectorat.
 

WF la 1ère. Publié le

L'aéroport de Wallis à Hihifo a connu l'affluence ce mercredi 18 septembre 2019, avec la première journée porte ouverte organisée par l'aviation civile, Aircalin et le Vice rectorat.

Toute une journée découverte pour les élèves de seconde et de 1ère du lycée d'état de Wallis et Futuna. Une dizaine d'ateliers ont été mis en place pour présenter les différents corps de métiers présents au quotidien et qui font fonctionner l'aéroport international de Wallis. 27 corps de métiers au total plus ou moins connus du grand public qui oeuvrent pour notre sécurité et notre confort.
 

jeunes dans tour de contrôle
© O.Murat | Les lycéens dans la tour de contrôle
pompiers et jeunes
© O.murat | Un corps de métier indispensable, celui des pompiers.

Lors d'un atterrissage, il faut savoir que pas moins de 100 personnes sont mobilisées entre les agents d'escales, d'exploitation, les mécaniciens, les gendarmes, les opérateurs météo, agents de sureté, contrôleurs aériens dans la tour entre autre. Tous ces métiers pourraient intéresser ces jeunes qui sont en train de construire leur projet professionnel.

Et parmi ces ateliers, celui du personnel navigant, en intervenant pas d'hôtesse ni de stewart mais le pilote du Twinotter qui est aussi formateur. L'occasion pour nous de nous pencher sur ce métier qui en tout cas pour l'instant n'attire pas plus que ça la jeunesse wallisienne et futunienne.

Cette 1ère opération est l'occasion pour les jeunes de découvrir ce qui existe déjà sur le territoire avant de penser à des métiers qu'ils trouveront à l'extérieur. C'est ce que pense le vice-recteur de Wallis et Futuna Thierry Denoyelle :

 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête