Préparation du voyage présidentiel : l'équipe de l'Elysée sur le terrain

Falcon
Le "Falcon" de la "flotte de la République" sur le tarmac quelques minutes après son atterrissage

La préparation de la visite du Président François Hollande se peaufine. Cet après-midi un avion de "la flotte de la République" (l'ex-GLAM, Groupe de Liaisons Aériennes Ministérielles) s'est posé sur la piste de Wallis-Hihifo. A son bord une dizaine de spécialistes des voyages présidentiels.

René Lataste
Publié le , mis à jour le

15h50. Le "falcon" aux couleurs de la République se pose à Wallis. A son bord une équipe de l'Elysée composée d'une dizaine de personnes. Chacun spécialiste dans son domaine : sécurité, communication, intendance, chefferie du cabinet, liaisons, médecin.
Quelques minutes plus tard un "casa" de l'armée a atterri. A son bord des militaires et un important matériel logistique pour la sécurité et les liaisons.

Une équipe de spécialistes des voyages présidentiels

Tous ces hommes -et femmes- sont rodés. Inde, Kazakstan, Chili, ils enchaînent les pays au rythme soutenu des voyages présidentiels. Ils repartent demain en début de soirée vers Tahiti, toujours à bord du "Falcon". D'ci là ils auront rencontré la plupart des personnes impliquées dans ce déplacement présidentiel, politiques, chefs coutiumiers et Préfet avec les services de l'Etat.

Point par point ils reprennent le programme prévisionnel. Sur le terrain, ils valident -pas- son déroulé. Ils arrivent de Polynésie française où ils ont effectué exactement le même travail. A Raiatea "Tapu Tapu Atea" avec son plus grand "mare" de Polynésie et son projet de classement au Patrimoine mondial de l'Unesco puis à Tahiti où un discours important est attendu à la Présidence.

Un programme bien rempli!

A Wallis et Futuna, le programme -que nous avons déjà évoqué- est chargé. Il sera définitivement validé dans les jours qui viennent.
Le Président de la République arrive lundi 22 février dans nos îles. A 7h30, il sort du "Falcon" présidentiel. Pour la première fois depuis 37 ans -Valéry Giscard d'Estaing en juillet 1979- un Président de la République française va fouler le sol de la terre française la plus éloignée de la métropole. Sur le tarmac, accueil officiel avec gendarmes, accueil coutumier de la Chefferie, accueil de nos élus nationaux et territoriaux. 

Accueil républicain et accueil coutumier

Vers 8h00, direction la place Sagato Soane, le Palais royal. Il sera accueilli par la Grande Chefferie au cours d'un accueil coutumier traditionnel avec un kava. 
Une cérémonie d'environ 1h00 qui sera le point fort coutumier à Wallis.
Le volet suivant de cette visite est politique. François Hollande sera reçu par le Président Mika Kulimoetoke et les élus territoriaux à l'Assemblée territoriale. Son discours est très attendu. Il devrait aborder quelques dossiers en cours et tracer lkes grandes lignes de sa vision de nos îles dans la République française.

Interrogations à Futuna

Un programme toujours au pas de course avec après environ 1h00 un départ vers Futuna. Le programme reste à préciser. Pour l'instant, seul un kava est prévu à Alo. Sigave -nous en avons rendu compte la semaine dernière- réclame aussi la venue du Président. 
Demain mercredi 10 février, l'équipe présidentielle se rend à Futuna. Nous devrions en savoir plus sur le programme définitif à Futuna dans les jours à venir.

Wallis et Futuna 1ère accompagne cette visite historique. En télévision avec des éditions spéciales et en radio. Nous diffuserons dans nos journaux des avant-sujets. Le lundi 22 février -le grand jour!- toutes nos équipes techniques et de larédaction sont mobilisées pour rendre compte des "temps forts" de ce déplacement. Direct à l'aéroporty, direct au Palais royal, direct à l'Assemblée territoriale et léger différé pour Futuna en raison de contraintes techniques.