Wallis: ordination du premier diacre

Diaconat
Le diacre: un "Serviteur de Dieu"

Le premier diacre de Wallis, un homme marié de 49 ans, a été ordonné ce vendredi 11 décembre à la cathédrale de Mata Utu. L'histoire de ce long cheminement de Foi d'une personnalité du fenua.

René Lataste
Publié le , mis à jour le

"C'est une grande joie. C'est une grande joie parce que ça a été un long cheminement difficile. Ca me permet encore de me rendre encore plus disponible pour le Seigneur et pour l'Eglise". Rayonnant, sur le parvis de la cathédrale de Mata Utu, Alexis Leleivai exprime ses premiers sentiments de nouveau diacre. Le lieu est symbolique de ce passage entre deux mondes. Celui de l'Eglise et celui du monde où il va désormais exercer son ministère.

Un lien entre Eglise et laïcs

"Joie". Le mot revient à plusieurs reprises chez les témoins de cette ordination. "C'est un sentiment de joie exceptionnelle. C'est la première fois qu'un diacre se fait bénir, se fait nommer. La tâche d'être un disciple, d'être un apôtre, est très importante sur cette terre" souligne une proche.

Disciple et apôtre: là est le coeur de sa mission. Le mot diacre, en grec,  signifie "serviteur". Serviteur de l'Eglise dans le monde. Le diacre est un lien entre le monde et l'Eglise. Une place importante que rappelle Monseigneur de Rasilly, l'Evêque du diocèse de Wallis et Futuna: "Alexis est un homme de prière. C'est un homme de contact. C'est un homme de dialogue. Il est capable de porter un lien entre le peuple de DIeu fait essentiellement de laïcs et les prêtres qui sont là aussi. Qui parfois ne vivent pas suffisamment au milieu du peuple. Il faut faire ce lien".

Ce lien, cette implication dans la société d'aujourd'hui, est naturel chez Alexis Leleivai. Il est une personnalité connue de la vie de Wallis et Futuna. A 49 ans, ce juriste est une personnalité-clé de l'Assemblée Territoriale. Les majorités et les Présidents passent, lui est là, expert et conseiller, pour assurer la continuité. "En très peu de temps" commente le nouveau diacre avec une humilité qui ne le quitte jamais "le nouveau Président doit être capable de gérer la transition. Au bout de 20 ans de carrière, c'est une "machine" qu'on maîtrise. On s'adapte pour plus d'efficacité".

Un long cheminement

Cette mission de Foi à laquelle il vient de se donner, ce lien entre deux mondes, est un long parcours. Il commente avec humour "Ce n'est pas quelque chose qui est tombé du ciel, comme pour Saint-Paul. Non, c'est un cheminement qui s'est fait progressivement. Ca a commencé par un chemin de conversion qui date de 2003. Et c'est comme ça que je suis progressivement rentré dans la vie de l'Eglise".
Un cheminement qui n'est pas allé de soi. A commencer par sa famille Sa femme se réjouit "Mon mari a tellement attendu ce moment d'être le Serviteur du Seigneur que je ne peux que partager sa joie". Mais ce souvient des craintes de ses deux jeunes enfants "Quand on leur a parlé que papa voulait être diacre ils ont tout de suite dit"non!" Parce qu'ils pensaient qu'il allait quitter le domicile familial".

L'originalité du diacre réside dans cette originalité. Il est porteur du Sacrement de l'Eglise mais il reste dans la société laïque. Une mission originale qui surmonte -en partie- la grande question du célibat des prêtres. Une piste que plusieurs papes depuis près de 50 ans ont emprunté.

Plus 40% de diacres en 10 ans en France

Aujourd'hui l'Eglise compte plus de 410 000 prêtres et plus de 40 000 diacres, soit plus de 40% de progression en 10 ans.. Le diaconat correspond à un souhait de l'Eglise au plus haut niveau. Par exemple, dans le diocèse de Paris, 21 diacres en 1992, 116 en 2012. Ils exercent tous les métiers. Là est la force de leur mission. Des télécommunications aux des médias en passant par le commerce, l'armée, l'enseignement ou les entreprises. Ces "Serviteurs" témoignent de leur Foi dans tous les secteurs de la société. 

Dès les débuts de l'Eglise, les diacres ont trouvé leur place. Dans les Actes des Apôtres l'Evangile évoque ces hommes choisis parmi les Chrétiens  pour prendre soin des plus démunis. Sept d'entre eux -les sept premiers- sont nommés dans cette église primitive: "Etienne, le premier martyr chrétien, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas".
Il est resté longtemps un "degré de transition" pour le futur prêtre. C'est au XXème siècle qu'il est devenu ce qu'il est aujourd'hui, un diaconat permanent.
Dans la continuité de Vatican II, le Concile qui a profondément marqué un changement dans l'Eglise, Paul VI met ses pas dans ceux de Jean XXIII. Il rétablit le diaconat permanent ainsi que l'ordination au diaconat d'hommes mariés.
Son rôle est défini avec précision dans la constitution dogmatique du texte de Vatican II "Lumen gentium": "le diacre est ordonné à la diaconie de la Parole, à la diaconie de la liturgie et à la diaconie de la charité". 

Diaconat: une "Eglise en sortie"

La première mission, la "diaconie de la charité" correspond au rôle qui était le sien dans l'église primitive: "Etre miséricordieux, zélés, marcher selon la vérité du Seigneur qui s'est fait le Serviteur de tous" rappelait l'un des sept premiers diacres, saint Polycarpe.
Sa seconde mission est celle de la Parole. Auprès de l'Evêque et des prêtres il est chargé d'annoncer la Bonne Nouvelle du Salut. 
Son implication dans la vie de la société laïque lui donne un rôle important. Il est à la fois "Serviteur" et lien entre deux mondes.
Sa troisième mission, telle que définie par "lumen gentium" est d'ordre sacramentel. Le diacre administre le baptême, assiste au mariage et le bénit, porte le viatique au mourant, donne lecture des Saintes Ecritures pendant la messe.
Cette place de Serviteur est symbolisée par une étole qu'il porte sur l'épaule gauche, celle qui soutenait la Croix lors du Chemin de Croix du Christ.
Pendant la liturgie eucharistique, il aide le prêtre. Remplit le calice, distribue l'hostie.

Le diaconat, correspond parfaitement à une exigence du Pape François. Dès 2013, dans une exhortation apostolique, "Evangelii Gaudium", la "Joie de l'Evangile" il appelait à une "Eglise en sortie": "C'est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l'initiative, qui s'impliquent, qui fructifient et qui fêtent".
Notre nouveau diacre possède sa "feuille de route" pour poursuivre son cheminement de Foi.