Futuna-Sigave : le "Kaifaka'ulu" rend son titre

tanoa
Le tanoa et le kava, au coeur de toutes les cérémonies coutumières polynésiennes

La cérémonie du kava qui s'est tenue ce mardi soir sous le fale du village de Nuku avait une valeur symbolique forte : la démission du "kaifaka'ulu" de Nuku, après trois années en fonction.

René Lataste
Publié le

Mardi soir sous le fale du village de Nuku. Une cinquantaine d'hommes sont assis pour une cérémonie du kava. Les visages sont graves sous la lumière blafarde d'un néon. Le silence n'est rompu que par les le maître de cérémonie et les mains frappées. Le kava, à gestes comptés, est puisé dans le tanoa.

A la place d'honneur, celui qui est encore pour quelques minutes "Kaifaka'ulu", ministre coutumier du village de Nuku vit son dernier kava en fonction. "C'est nous, la famille, qui avons décidé de lui offrir une dernière cérémonie du kava pour marquer sa décision (...) On l'a installé avec une cérémonie du kava. Il démissionne avec une autre cérémonie du kava" explique Mikaele Keletaona, l'un des anciens de la famille du ministre.

Quelques minutes auparavant, Ateliano Keletaona avait rendu son titre de coutumier à à la famille qui l'avait choisi par ces paroles "Ce soir, je vous fais part de ma décision. Je vous remets le titre de "Kaifaka'ulu" de bon coeur".

Désormais, le Royaume de Sigave -déjà à la recherche d'un Roi- devra aussi trouver un ministre coutumier pour le village de Nuku. Selon la procédure, ce sera à la famille de proposer un candidat pour porter le titre.