Wallis et Futuna: plus de 50% de la population est obèse

les marcheurs du samedi
© Leoné Vaitanoa | Ils étaient près d'une cinquantaine à venir marcher avec le Club d'Athlétisme de Kafika

Toutes les maladies liées à l'obésité sévissent à Wallis et Futuna. Diabète, insuffisance rénale, Hypercholestérolémie...des initiatives comme la marche de ce week-end ont pour objectif d'encourager la population à maigrir et rester en forme

Leone Vaitanoa
Publié le , mis à jour le

Pas toujours facile de se lever à 5h00 quand c’est le week-end et se rendre au Stade de Kafika pour une longue séance de marche. Plus de cinquante personnes l’ont pourtant fait ce samedi 19 septembre 2015. Ces lève-tôt ont tout simplement répondu à l’invitation du Club d’Athlétisme et Handisport de Kafika qui se lance désormais dans le « Sport-santé ». Valentin Vaha’i Sosaia, membre actif du club et adepte de la marche, veut partager sa passion en organisant cette première manifestation. « Partager mais également sensibiliser », Valentin est également infirmier, il sait que le territoire est touché par un gros problème de santé : l’obésité.
                                                                            50% d'obèses
Plus de 50% de la population est obèse, selon un recensement effectué en 2007. Ce qui met Wallis et Futuna en pôle position, devant la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française,  lorsqu’on parle de toutes les maladies liées à l’obésité comme le diabète. Valentin ne prétend pas pouvoir inverser la tendance en organisant seul ces marches. Mais il est conscient que c’est une des façons d’apporter sa pierre à l’édifice : « Maigrir peut-être une affaire collective, marcher entre amis, en famille, c’est bien plus marrant ».

Le service Prévention en renfort
| Penikosite et ses collègues ont prêté main forte au club pour recenser et accompagner les marcheurs.

Cette première activité est le lancement d'une longue série de plusieurs marches qui s'inscrit dans le cadre du concours« maigrir à tout prix ». Il consiste à récompenser celui ou celle qui aura perdu le plus de kilos en trois mois. La prochaine marche est programmée pour le 17 octobre.
Bilan positif pour cette première marche
© Leoné Vaitanoa | Valentin Vaha'i Sosaia se rend à son travail tous les matins en marchant (6kms).

 

Le service Prévention tourne à plein régime

Selon Penikosite Logote du Service Prévention, « l’obésité à Wallis et Futuna est due à plusieurs facteurs et le travail de l’équipe se concentre principalement sur la sensibilisation avec des ateliers culinaires (réduction des quantités pour plus de variété) et des séances de marche tous les vendredi après-midi». L’idée est de sortir la population de la sédentarité et de lui montrer d’autres façons de se nourrir.