Fonds européens pour Wallis et Futuna: priorité à l'internet à haut débit

cable
Câbles sous-marins de l'océan pacifique

L'aide européenne à Wallis et Futuna, pour la période 2014-2020 dite du 11ème FED, ira pour l'éssentiel au developpement de l'internet à haut débit. Les fonds européens serviront à financer le raccordement des deux îles au futur câble sous-marin entre Samoa et Fidji. Les travaux sont prévus en 2016.

Patrick Ferrante
Publié le , mis à jour le

Le 11ème FED, les fonds européens de développement attribués à Wallis et Futuna pour la période 2014-2020, servira pour l'essentiel à favoriser l'arrivée de l'internet à haut débit sur le territoire. L'aide européenne financera le double raccordement des deux îles au futur câble sous-marin entre Samoa et Fidji. Le démarrage des travaux est programmé pour 2016.

Le câble de 1300 km reliera Samoa à Fidji, nouveau centre numérique du Pacifique, connecté à l'ensemble de la planète. La fibre devrait passer à une soixantaine de km au large de Wallis et Futuna, facilitant le raccordement de chacune des deux îles à cette liaison sous-marine.

Ce projet a été retenu parce qu'il est le moins coûteux pour les finances publiques. En juillet, l'Assemblée territoriale a voté l'attribution à cette infrastructure de la quasi totalité des crédits du 11ème FED, soit près de 20 millions d'Euros.
De son côté Samoa bénéficie de prêts de la Banque mondiale (16 millions de dollars US) et de la Banque asiatique de développement (18,5 millions de Dollars US) pour des travaux d'un montant d'une cinquantaine de millions de Dollars US pour la partie Samoa-Fidji.

Mettre fin à l'isolement


Ce projet est un élément du  "Pacific regional connectivity program" qui vise à réduire l'isolement des îles du Pacifique. A la clé, la promesse d'une connexion plus rapide, moins chère et plus fiable au web.
Jusqu'à présent, Wallis et Futuna, comme beaucoup de territoires de l'Océanie, était tributaire pour son internet d'un raccordement par satellite. Résultat: une bande passante limitée et des côuts prohibitifs, parmi les plus chers au monde.
La lenteur des connexions est pénalisante notamment pour les entreprises. L'internet rapide est considéré comme favorable au développement économique et à des secteurs comme la télé-médecine ou l'éducation.

Les programmes FED concentrent l'aide de l'Union européenne au développement des pays ACP -Afrique, Caraïbe, Pacifique- et des PTOM -pays et territoires d'outre mer.