El Nino à Wallis et Futuna : un temps plus sec et plus frais

nino

Le phénomène climatique El Nino s’annonce très fort en 2015. Ce réchauffement maritime du Pacifique devrait bouleverser la météo mondiale.  A Wallis et Futuna le changement devrait être plus limité avec seulement un temps plus sec et plus frais d’ici la fin de l’année.

Patrick Ferrante
Publié le , mis à jour le

Le phénomène climatique El Nino, le réchauffement maritime du Pacifique,  s’annonce d’une force exceptionnelle en 2015. L’intensité de cet évènement pourrait être comparable à celle de la période 1997-1998 avec à la clé un bouleversement similaire de la météo à l’échelle de la planète selon le consensus des climatologues. A Wallis et Futuna, El Nino devrait avoir des conséquences limitées avec seulement un temps plus sec et plus frais d’ici la fin de l’année.


Selon Météo-France, la température à la surface des eaux du Pacifique équatorial  a augmenté de 2 degrés par rapport à sa moyenne saisonnière depuis le mois de mai ce qui laisse prévoir un phénomène El Nino très puissant en 2015. Ce réchauffement important a déjà pour conséquence une sévère sécheresse en Australie,aux Iles Salomon et en Papouasie-Nouvelle Guinée où un million de personnes serait touchée.
Des pluies diluviennes sont attendues sur la côte Pacifique des Etats-Unis et de l’Amérique du Sud. Ce sont les répercussions habituelles d’El Nino : sécheresse à l’ouest de l’Océanie, torrents d’eaux et tempêtes à l’est du Pacifique.

Moins de pluie


Wallis et Futuna étant en position centrale, sur la zone de convergence du Pacifique Sud, El Nino n’a pas engendré de météo extrême jusqu’à présent sur ces îles. Cependant les mois de juin et juillet ont été les moins ensoleillés depuis 30 ans ;  le territoire a perdu ainsi trois heures de soleil par jour à cette période, selon André Solé, responsable de Météo-France à Wallis et Futuna. Le temps a donc été plus nuageux ces derniers mois avec, en outre, des vents de sud-est plus forts.

D’ici la fin de l’année Wallis et Futuna devrait enregistrer moins de pluies qu’habituellement et les  températures devraient être plus basses que d’ordinaire à cette période ; le temps sera donc plus sec et plus frais selon le météorologue qui ajoute qu’ Il est en revanche difficile de déterminer aujourd’hui l’influence d’El Nino sur la saison cyclonique des deux îles même si globalement le Pacifique devrait connaître des cyclones très intenses.

André Solé rappelle qu’en 1997-1998 un El Nino très fort avait amener une dépression et un cyclone à Futuna et des tempêtes avec vents violents et fortes pluies à Wallis. Mais il reste à confirmer que le phénomène sera aussi intense en 2015 que dans ces années là.