112 cas de dengue à Wallis et Futuna

Dengue
© Radio NZ.

Reprise de l’opération nettoyage dans le village de Mata’utu. Les agents des services du territoire se sont mobilisés pour ramasser les ordures afin de détruire les gîtes larvaires. Pour rappel, 112 cas de dengue sont enregistrés dont plus d’une dizaine issues du village de Mata’utu.

Olivier Murat
Publié le , mis à jour le

Deuxième semaine de nettoyage dans le village de Mata-Utu. Ils n’étaient pas nombreux à y participer. Les villageois manquaient à l’appel. Certes la mobilisation des services du territoire est importante mais elle ne suffit pas.

Petelo Sailofa est le chef des pompiers:

Nous rencontrons plus de difficultés dans ce district, puisque les habitants ne nous facilitent pas du tout la tâche. Nous sommes obligés de faire le tour des propriétés pour ramasser les déchets. Ce qui n'était pas le cas dans les autres districts. Ils travaillaient ensemble avec les villageois.

  
La dengue était plutôt discrètes ces dernières années. Le nombre de cas de dengue est en augmentation depuis début 2018. 112 cas, à ce jour ont été diagnostiqués  à Wallis et Futuna, 100 cas autochtones et  12 cas importés. Rien que dans le village de Mata-Utu, 17 cas de dengue ont été confirmés. Les acteurs institutionnels lancent une mise en garde. Le chef du cabinet de l'administration, Gaël Rousseau déplore cette situation. Il souhaite une réaction de la population pour éviter de nouveau cas.

Le premier ministre coutumier, Mikaele Halagahu accompagnait également les agents. ils ont sillonnés presque tous les foyers de la capitale de Wallis. Il en profite pour attirer l'attention de chacun :

"Je demande ici à la population de Hahake et surtout aux villageois de Mata'utu de se mobiliser pour nettoyer le village. C’est quand même surprenant de ne voir aucun villageois participer à cette opération.  Je sais que certains d’entre vous  le font au quotidien mais c’est sûre qu’il y a des déchets volumineux que vous ne pouvez pas déposer au centre d'enfouissement technique. C’est l’occasion de le faire grâce à ces moyens qui nous ont été fournis par les services du territoire.  Il faut se réveiller maintenant  car la situation est grave, il ne faut pas attendre qu’il y ait des victimes de la dengue pour nettoyer. Oubliez les différences, les clivages coutumiers, car la dengue c’est l’affaire de tous."


Selon le service de la prévention, depuis le mois dernier, 9 nouveaux cas sont confirmés en moyenne par semaine à sur le territoire. Pour lutter contre la dengue, les gestes de prévention par tous sont indispensables. La seule intervention des acteurs institutionnels et associatifs demeure limitée si la population ne réalise pas ces mesures de protection au quotidien.

Depuis le début de l'épidémie à Wallis on dénombre donc 109 cas de malade. Futuna n'est pas au stade épidémique et compte déjà 3 cas depuis le début de l'année 2018. 
Le chiffre de 112 cas sur l'ensemble des deux îles peut paraître dérisoire mais il faut relativiser, Wallis et Futuna comptent tout juste 12 000 habitants.