Un surveillant réunionnais blessé par un détenu radicalisé à Fleury Mérogis

Surveillants de la prison de Fleury Mérogis
© Julien Mattia / NurPhoto | Surveillants de la prison de Fleury Mérogis

Un détenu radicalisé a tenté de tuer un surveillant réunionnais de la prison de Fleury Mérogis. L’attaque s’est produite ce 15 mai lors de la distribution du petit déjeuner. Le surveillant a reçu plusieurs coups au bras et au cou. Ses jours ne sont pas en danger. 

CB Publié le , mis à jour le

Un surveillant réunionnais a été blessé par un détenu radicalisé à Fleury Mérogis. L’attaque s’est produite ce 15 mai 2018 lors de la distribution du petit déjeuner. Le surveillant stagiaire d’origine réunionnaise a reçu plusieurs coups de fourchette au bras et au cou.

Blessé au cou

Ses jours ne sont pas en danger. Le jeune homme d'une vingtaine d'années a été immédiatement pris en charge par les pompiers et conduit aux urgences. Il a eu plusieurs points de sutures au cou.

Parquet saisi

La direction de la prison de Fleury Mérogis prend très au sérieux cette attaque. Le parquet de Paris a été saisi pour tentative d’homicide volontaire sur personnel dépositaire de l’autorité publique.

Connu pour des faits de violence

L’agresseur suivi par la cellule de renseignement pour radicalisation était déjà connu pour des faits de violence. Ecoutez les précisions de Didier Candassamy du syndicat FO de Fleury joint par Alain Rosalie d'Outremer 1ère :

Interview de Didier Candassamy


"Grande souffrance"

Didier Candassamy dénonce "l'insécurité grandissante" qui règne dans l'établissement. La gestion des détenus radicalisés accentue cette peur. "Depuis le mouvement social de janvier, rien n'a changé, ajoute-t-il. Le personnel est en grande souffrance et confronté à des missions de plus en plus difficiles". Dans la matinée, les agents du centre pénitentiaire ont débrayé devant les portes de l’établissement.