Surf: Les Réunionnais Jérémy Florès et Johanne Defay à la conquête d'une couronne mondiale à Biarritz

Jérémy Florès et Johanne Defay
© AFP

Les Réunionnais Jérémy Florès et Johanne Defay, mais aussi le Guadeloupéen Dimitri Ouvré, vont tenter dès ce week-end de remporter une médaille d'or aux Mondiaux de surf à Biarritz.   

Pierre Lacombe
Publié le , mis à jour le

Le surf s'installe dès ce week-end à Biarritz pour les Mondiaux, les premiers depuis l'entrée de la discipline au Jeux Olympiques. 250 surfeurs issus de 44 "nations" sont représentés durant une semaine pour cette compétition organisée sur la Grande Plage de Biarritz. Mais, malgré le label olympique, l'événement se déroulera sans les supers stars qui font vibrer la planète du surf comme Kelly Slater, John John Florence ou encore Gabriel Medina. La faute à un circuit professionnel, la World Surf League (WSL), bien loin du rêve olympique et qui occupe tout leur espace. Mais qui aussi les fait vivre au quotidien.

 

Jérémy Florès vise une deuxième consécration mondiale

Le réunionnais Jérémy Florès et l'Argentin Leandro Usuna favoris des Mondiaux de Biarritz
© AFP
Seuls 6 des 51 surfeurs du circuit professionnel sont présents à Biarritz. Parmis eux, Jérémy Florès, fer de lance de l'équipe de France et actuel 16e sur le circuit pro. Le Réunionnais tentera de glaner une deuxième médaille d'or mondiale après celle de 2009. Il rivalisera avec le champion du monde en titre, l'Argentin Leandro Usuna (non classé sur le circuit pro mondial).

La Réunionnaise Johanne Defay favorite ches les femmes

Surf: les françaises Pauline Ado et Johanne Defay
© AFP | Les françaises Pauline Ado et Johanne Defay
Actuelle numéro 4 mondiale sur le circuit professionnel (WSL), grâce à sa place de finaliste dimanche dernier à Rio de Janeiro, la Réunionnaise d'adoption Johanne Defay (23 ans), benjamine de l'équipe de France, tentera d'honorer sont statut de favorite. 

A suivre également dans cette compétion, Dimitri Ouvré. Il fait parti des ousiders. Le Guadeloupéen a terminé 16ème des Mondiaux 2016 au Costa Rica avec l'équipe de France et a terminé la saison 2016 à la 68ème place, ce qui fait de lui le n°5 français.   

Une compétition à suivre sur France Ô

Quatre titres individuels seront décernés: deux individuel, femme et hommes, et deux par équipes, champion du monde des nations et champion du monde du relais. Côté médiatique, pas moins de quinze heures de retransmission sur le réseau de France Télévisions sont annoncées, dont deux heures de direct commenté sur France Ô dimanche 28 mai pour les finales de l’épreuve individuelle messieurs et du relais. Une exposition rare auprès du grand public.