"Spiderman" : un témoin guadeloupéen raconte le sauvetage de l'enfant par Mamoudou Gassama

Mamadou Gassama sauvant un enfant le 26 mai 2018
© capture d'écran Facebook | Mamadou Gassama sauvant un enfant le 26 mai 2018

Il a été surnommé Spiderman sur les réseaux sociaux. Mamoudou Gassama, un Malien sans-papiers a sauvé un enfant suspendu dans le vide. Le Guadeloupéen Dany Arthur a assisté à la scène. C’est lui qui a alerté la foule. Il témoigne.  

CB et Célia Cléry Publié le , mis à jour le

Dany Arthur n’en revient toujours pas. Son premier sentiment, c’est l’admiration. "Il a vraiment mis sa vie en danger. Je l’ai vu. Il est arrivé déterminé, il n’a pas cherché à comprendre. Il est monté directement. C’était superbe, c’était héroïque. Il mérite qu'on le récompense". Regardez la vidéo ci-dessous : 


Ecoutez le témoignage de Dany Arthur au micro de Célia Cléry d'Outremer 1ère : 

Dany Arthur


Lanceur d'alerte

Dany Arthur était à moto dans Paris. Il s’arrête à un feu et c’est à ce moment-là qu’il voit un enfant suspendu à la rambarde d’un balcon. "Au feu, je regarde ce qui se passe autour de moi et je vois ce petit suspendu à bout de force en train de pleurer. Avec la moto, J’ai fait beaucoup de bruit de façon à interpeller les personnes qui étaient là. J’ai interpellé le voisin. Il a compris. Puis j’ai vu Mamoudou passer et monter le bâtiment pour aller sauver le petit".

Dany Arthur


Rencontre

Le lendemain, Dany Arthur a été contacté par la mère du petit garçon. "Elle m’a remercié d’avoir ameuté la foule pour éviter le pire. J’avais écrit un commentaire sur les réseaux sociaux et c’est ainsi qu’elle m’a retrouvé. On a parlé longuement et on a prévu de se revoir bientôt".

Dany Arthur

 

Mamoudou Gassama bientôt naturalisé

Mamoudou Gassama a été reçu ce matin par Emmanuel Macron au palais de l'Elysée. Le président lui a déclaré qu'il allait être régularisé et "naturalisé français". Le jeune malien sans-papier de 22 ans a raconté au chef de l'Etat les circonstances de son acte de bravoure. Emmanuel Macron lui a proposé d'intégrer le service civique des sapeurs-pompiers.

"Décision exceptionnelle"
"Vous êtes devenu un exemple car des millions de gens vous ont vu. C'est normal que la nation soit reconnaissante", a assuré le président, évoquant une "décision exceptionnelle" et se défendant de toute "démagogie". "Je n'ai rien pensé, j'ai pensé à le sauver et Dieu merci, je l'ai sauvé", a raconté le jeune homme, qui est arrivé en France en septembre 2017 et vit dans un foyer.