La sœur du Guadeloupéen Merville Méthel, disparu depuis le 5 novembre dans l'Hérault, appelle à l’aide

Merville Méthel
© DR | Merville Méthel

Béatrice n’a plus de nouvelles de son frère, âgé de 61 ans, depuis le 5 novembre. Merville Méthel se trouvait alors à Saint-Jean-de-Buèges dans l’Hérault dans le cadre d’une cure thérapeutique. La gendarmerie alertée n’a pas retrouvé sa trace.
 

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

Agent d’accueil dans un établissement scolaire de la région parisienne, Béatrice, 55 ans, est bouleversée. Depuis le 5 novembre, elle est sans nouvelle de son frère de 61 ans, Merville Méthel. Ce Guadeloupéen était parti pour une semaine dans le cadre d’un séjour thérapeutique à Saint-Jean de Buèges près de Ganges, dans l'Hérault. Il était logé en gîte. La gendarmerie n’a pour l’instant aucune piste.


"Très fragile"

"Il était très fragile, psychologiquement fragile, déclare Béatrice à La1ère. Nous avons perdu notre mère très jeune. Moi j’avais 2 ans, lui 7 ans, il ne s’en est jamais vraiment remis. Nous avons grandi au Lamentin puis nous sommes arrivés en région parisienne à l’adolescence".
 

Pas de bracelet électronique

Merville Méthel était suivi par le Centre médical et psychologique de Villiers sur Marne. Il était sous tutelle, mais avait son propre appartement. "Quand j’ai appris qu’il partait une semaine dans le sud, poursuit Béatrice, j’ai demandé à ce qu’il soit équipé d’un bracelet électronique car il avait de grosses pertes de mémoire. Malheureusement son médecin n’y était pas favorable", déplore la Guadeloupéenne.
 

Temps épouvantable

Béatrice a appris par la suite "par hasard" que son frère avait disparu le 5 novembre à 11h. "Quand cela s'est produit, j'étais en Guadeloupe. Personne ne m'a prévenu. J'ai su par la suite qu'à 17h, un accompagnateur a été à la gendarmerie pour signaler la disparition. Mais ce jour-là, poursuit Béatrice, le temps était épouvantable, on ne voyait rien, les gendarmes m’ont dit que les recherches se sont faites dans de très mauvaises conditions".
 

Aller sur place

Trois semaines après cette disparition, Béatrice souhaite se rendre sur place à Saint-Jean-de-Buèges. "Ma priorité c’est d’aller là-bas. Je vais mettre des affiches partout. Je vais aller voir les clochards".
 

Le jour de sa disparition

Merville Méthel mesure 1m86 et pèse 85 kg. Le jour de sa disparition, il portait un bas de survêtement kaki, une chemise manches courtes blanche et bleu et des baskets marron et blanches. Si vous pensez détenir des informations, contactez la gendarmerie de Ganges au 04 67 73 85 13.