L'Union des Pêcheurs Associés campe sur ses positions, elle souhaite poursuivre ses livraisons sur l'île de Fogo. De son côté, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon a un autre projet.

Par arrêté, Thierry Devimeux a rendu obligatoire les débarques de concombres de mer à Saint-Pierre pour alimenter l'usine de transformation locale. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Un bras de fer s'est donc engagé entre le représentant de l'Etat et les trois pêcheurs de l'UDPA.  La réunion du conseil consultatif d'orientation des pêches qui s'est tenue hier n'a pas permis d'atténuer les tensions.

Une cargaison de 40 tonnes d'holothuries a été récemment livrée sur l'île de Fogo entraînant une procédure judiciaire.

Explication avec ce reportage de Linda Saci.
La tension monte autour du concombre de mer à Saint-Pierre et Miquelon
Ce vendredi 24 août, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon était l'invité du JT de 20h00. Thierry Devimeux répondait aux questions de Marie Boscher. 
Thierry Devimeux, l'invité du journal de 20h00