La station de pilotage de Saint-Pierre et Miquelon a un nouveau bateau

Nouveau bateau pilote
© Frédéric Lahiton/SPM la 1ère

7.6 mètres de long pour 2.6 mètres de large, le nouveau bateau pilote de l'archipel est arrivé sur le territoire en début de semaine. Un semi-rigide avec une coque en aluminium qui était amarré auparavant dans le port de Portland aux Etats-Unis. 

Frédéric Lahiton
Publié le , mis à jour le

La station de pilotage de Saint-Pierre et Miquelon s'apprête à étoffer son offre de services sur l'archipel. Avec l'arrivée d'un nouveau bateau, les opérations, sur Miquelon notamment, vont être simplifiées. Jusqu'à présent plusieurs bateaux de croisière rechignaient à se rendre sur la grande île puisqu'ils devaient auparavant passer récupérer le pilote des ports à Saint-Pierre, c'était la règle.

Dorénavant, Nicolas Loiseau, pilote des ports de l'archipel, pourra rejoindre Miquelon par ses propres moyens et de façon ultra-rapide pour aider à l'accostage des navires de plus de 35 mètres. 

Un bateau en provenance des Etats-Unis

Avant de naviguer dans les eaux de l'archipel, le semi-rigide opérait dans l'état du Maine, à Portland plus précisément. Pendant un peu plus de trois ans il a été affecté à la station de pilotage du port américain. Auparavant, le bateau était la propriété des Coast Guard. 

Avec ses deux moteurs de 225 chevaux, ce nouveau bateau peut atteindre les 46 nœuds et embarquer six passagers. Il est conçu pour naviguer dans une mer à -2° et à une température extérieure de -18°.

Des caractéristiques bien différentes du Radar IV qui reste indispensable pour la station de pilotage de l'archipel. Le traditionnel bateau pilote, en service depuis 28 ans, sera toujours opérationnel notamment pour aider à l'accostage des navires par mauvais temps. 
Nicolas Loiseau prévoit une mise en service de son nouvel outil de travail dès ce vendredi 22 juin. Il devra auparavant, obtenir le feu vert du service des affaires maritimes.