Le site de l'anse à Henry retenu par la commission nationale du patrimoine

anse a henry fouilles archeologiques
© SPM la 1ère - Archives | Le site de l'anse à Henry a fait l'objet de fouilles archéologiques entre 1999 et 2004.

Le site de l'anse à Henry a été retenu par la commission nationale du patrimoine. Le ministère de la culture pourrait décider de son inscription ou de son classement au titre des monuments historiques.

Mehdi Elghazouani - Bianca Careto Publié le , mis à jour le

Les vestiges préhistoriques matériels trouvés à l’anse à Henry témoignent d’une histoire remontant à près de 5000 ans. Des roches métamorphiques, des pierres à broyer et des polissoires y avaient notamment été retrouvés lors de fouilles archéologiques organisées entre 1999 et 2004.

À lire aussi : Des fouilles archéologiques à l'anse à Bertrand

Le site a fait l'objet de deux phases d'occupation par les améridiens : ceux de l'archaïque maritime (de 3000 av. J.-C. à 1200 av. J.-C.) puis les amérindiens de l’indien récent entre le 1er et le 15ème siècle. Les paléoesquimaux y ont également laissé leur traces à travers deux périodes distinctes : de 800 av. J.-C. à 100 av. J.-C. avec les paléoesquimaux anciens de Groswater puis de l'an 100 à l'an 900 avec les paléoesquimaux récents du Dorsétien.

À lire aussi : Quel rôle pour Saint-Pierre et Miquelon dans l'émergence du monde moderne ?

Cet été, le site de l'anse à Henry devrait faire l'objet de nouvelles fouilles archéologiques par une équipe internationale menée par Grégore Marchand et Réginald Auger.

Le reportage de Bianca Careto.