Quel terminal de croisière pour le quai en eau profonde ?

Option 1 d'aménagement du terminal de croisière
© SPM la 1ère

Cinq options d'aménagement du quai en eau profonde ont été présentées à l'occasion de la réunion qui s'est tenue en fin d'après-midi ce mardi 11 septembre.

Frédéric Lahiton
Publié le , mis à jour le

Pour cette saison 2018, le port de Saint-Pierre devrait accueillir au total 16 escales de bateau de croisière. Un chiffre que les autorités locales souhaiteraient voir augmenter dans les prochaines années. Le rapprochement opéré avec les Croisières du Saint-Laurent à l'occasion de la visite le ministre québécois délégué aux affaires maritimes en février dernier a pour objectif de développer le tourisme de croisière dans l'archipel. 

À lire aussi : Une mission technique pour mieux définir le projet de terminal de croisières

Afin d'accueillir tous ces navires, l'Etat va lancer dès 2019 des travaux pour aménager le quai en eau profonde. La réunion d'hier, présidée par Annick Girardin et qui s'est tenue à la CACIMA, a permis de présenter à tous les acteurs du secteur, les cinq options préparées par le bureau d'études en charge de ce dossier.

Cinq options pour le terminal de croisière


L'aménagement du quai en eau profonde pourrait coûter entre 11 et 17 millions d'euros dépendamment du projet retenu.

Voyez ce reportage de Patrick Caillet et Guillaume Desmalles.
Quel terminal de croisière pour le quai en eau profonde ?