Les populations d'oiseaux du Grand Colombier passées à la loupe

Les populations d'oiseaux du Grand Colombier passées à la loupe
© Flavie Bry

Deux scientifiques du CNRS de Chizet et un inspecteur de l'ONCFS ont observé pendant trois semaines les espèces d'oiseaux présentes sur le Grand Colombier. Objectif : dresser un état des lieux complet des populations présentes.

Emilie Boulenger
Publié le , mis à jour le

A quelques minutes en bateau du centre-ville de Saint-Pierre, des milliers d'oiseaux nichent chaque été sur le site du Grand Colombier. Guillemots de treuil, macareux moines et petits pingouins peuvent y être observés. Ils ne sont pas très connus, malgré deux missions de comptage effectuées en 2008 et 2015. Les scientifiques présents sur place ont donc décidé de poser des balises et de récupérer de précieuses informations. "Nous avons par exemple un trajet qui nous montre que des oiseaux vont pêcher au moins jusqu'à un peu plus d'une trentaine de kilomètres d'ici, explique Christophe Barbraud, chercher écologiste spécialiste des oiseaux marins au CNRS. Le but de l'opération, c'est d'essayer de poser le plus de GPS possible de manière à avoir une idée de toute la distribution des oiseaux pendant la reproduction autour du Grand Colombier."

Les populations d'oiseaux du Grand Colombier passées à la loupe
© SPM 1ère


Ces spécialistes ont aussi profité de cette mission pour prélever et analyser des échantillons sanguins. Ils permettront de déterminer le sexe de l'oiseau ou encore de détecter une éventuelle présence de mercure. Toutes ces données serviront ensuite à établir un état des lieux complet et donc à prendre les éventuelles mesures de conservation nécessaires. 

Le reportage de Flavie Bry et Eric Thomas :