Grand débat national : Les élus de Saint-Pierre et Miquelon ont interpellé le Président de la République

Grand débat national avec les Outre-mer
© Marie Boscher/SPM la 1ère

Ce vendredi 1er février, pendant plus de 7 heures, le Président de la République a échangé avec les élus des Outre-mer présents à l'Elysée.

Frédéric Lahiton
Publié le , mis à jour le

Danièle Gaspard a été la première élue de l'archipel à prendre la parole ce vendredi.

Le maire de Miquelon-Langlade, après avoir reçu le micro des mains de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, a fait part au Président de la République de ses inquiétudes concernant la mise en application de la loi GEMAPI.

Depuis le 1er janvier 2018 en effet, les communes ont récupéré la compétence sur la GEstion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations.

La commune de Miquelon-Langlade n'a pas les moyens d'assurer seule la protection du littoral et donc par conséquence la sécurité de la population.

Puis ce fut au tour de Stéphane Claireaux de s'adresser à Emmanuel Macron.

Le député de Saint-Pierre et Miquelon a souhaité revenir avec le Président de la République sur la fermeture annoncée de la chaîne France Ô et plus largement sur la visibilité des Outre-mer dans l'audiovisuel public.  

 

" Comment faire de Saint-Pierre et Miquelon, l'Europe en Amérique et la France en Arctique?" - Karine Claireaux, maire de Saint-Pierre

 

Egalement présente ce vendredi à l'Elysée, Karine Claireaux a soumis plusieurs propositions au Président de la République. Le maire de Saint-Pierre a notamment plaidé pour une ouverture des négociations avec le Canada pour le partage des eaux et du plateau continental autour de l'archipel.

Elle souhaite aussi la mise en œuvre de mesures concrètes pour le développement de l'économie bleue. 

À cette occasion, Karine Claireaux a remis à Emmanuel Macron, le document produit en 2017 « Saint-Pierre et Miquelon Terre d’avenir, Terre en Nord » qui contient quarante propositions pour relancer l’économie locale.