200, 300 épaves identifiées, les cartes marines de l’archipel fourmillent de vestiges maritimes. Mais une campagne de recensement est en préparation afin de les situer et les documenter dans les fonds marins de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade.

Franca Cibecchini et Cecile Sauvage étaient les invitées de notre édition radio de ce jeudi 7 septembre. Elles sont archéologues marines au sein du DRASS, le département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines. Elles bouclent actuellement un séjour de quinze jours préparatoire aux fouilles programmées au cours des trois prochains étés.

Elles sont interrogées par Frédéric Dotte.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.