Halloween à Saint-Pierre et Miquelon : les enfants à la recherche de grands frissons

Halloween
© SPM 1ère | Farce ou friandise?

Particulièrement bien ancrée dans l'archipel, la tradition a été respectée. Squelettes, zombies, maisons hantées... Tout a été fait pour amuser les enfants et satisfaire les amateurs de sensations fortes lors de la soirée d'Halloween. 

Angélique Le Bouter
Publié le , mis à jour le

Pour le plaisir d'Halloween, les plus petits ont envahi les rues dès 17h, grimés en sorcières ou en vampires. Ils ont déambulé de maison hantée en maison hantée, à la recherche de friandises.

Afin de faciliter la tâche des parents qui accompagnent tous ces petits monstres, une page a été créée l'an dernier sur Facebook. Elle vise à répertorier la plupart des maisons décorées. 

Les Maison d'Halloween
© DR | Une cinquantaine de maisons décorées ont été répertoriées cette année. https://www.facebook.com/groups/1213934155300445/

Les maisons d'Halloween

La page Facebook intitulée "les maisons d'halloween" a été créée par Agnès, sa fille Manon et son amie Evie. Elles répondent à Frédéric Dotte.

Halloween
La page compte 299 membres. Certains communiquent spontanément l'adresse de leur maison. Pour répertorier les autres, c'est un travail de fourmi, tant elles sont nombreuses et dispersées. 

Comme chaque année, les ados de l'archipel ont redoublé d'imagination pour transformer des sous-sols en maisons hantées et des jardins en scènes d'horreur. Et ils n'ont pas compté leurs heures pour rendre ces lieux effrayants. 

Rue Ange Gautier par exemple, sept camarades ont travaillé pendant près d'un mois pour transformer une cave en un labyrinthe effrayant. Une fois les comédiens costumés et maquillés, le résultat est surprenant.  


Halloween
© SPM 1ère
Autre moment éprouvant pour les nerfs, rue Paul Lebailly, cette fois. Ici, c'est au rez-de-chaussée d'une bâtisse bleue que les choses se passent. 13 personnages prêts à faire bondir de peur les visiteurs. Et ça marche ! Une longue file de morts-vivants patientent à l'extérieur tant l'attraction les intéresse.

Alors, êtes-vous prêts à pénétrer dans les ténèbres ? Regardez notre reportage : 

A Miquelon aussi on a joué le jeu !

Malgré les façades effrayantes, les enfants n'ont pas hésité à braver leur peur afin de découvrir ce qui se cachait à l'intérieur. Les ambiances sinistres sont très bien réalisées, les cris poussés en témoignent. Voyez ces images signée Jean-Noel de Lizarraga : 

Un peu plus tôt dans la journée, une cinquantaine de petites terreurs, âgées de 4 à 10 ans, s’était retrouvée au lycée Emile Letournel à Saint-Pierre pour un après midi récréatif organisé par le comité du bal des finissants. Au programme, huit activités monstrueuses… Ambiance avec Linda Saci et Yannick Télétchéa :