Le tour de l'île

Le jeudi à 20h30

Le tour de l'île

Pierre Hélène, un charpentier de marine aux nombreuses casquettes

Pierre Hélène

Charpentier de marine, menuisier, scaphandrier, Pierre Hélène aura par son travail acharné, marqué l'histoire de Saint-Pierre et Miquelon.

Anne-Claire Revert
Publié le , mis à jour le

Pierre Helene est né à Saint Pierre le 18 juillet 1907.  Orphelin très jeune, il commence à travailler à l’âge de 14 ans. C’est dans les ateliers de la ville qu’il débute sa carrière. Son travail d’exécution est reconnu par ses pairs et il sera nommé en 1942 directeur de l’atelier Derrible, alors réquisitionné par les Forces Françaises libres.  

À lire aussi :  Marcel Dagort, une figure du commerce à Saint Pierre et Miquelon

Pierre Hélène s’occupe également de la réparation des bateaux sur la cale d’accostage. À la fin des années 40, il va se spécialiser dans la construction de doris.  

Ce charpentier de marine avait aussi toutes les connaissances d’un menuisier. On lui doit la construction de l’hôpital, des deux chapelles, la réparation de l’église en 1950 ainsi que la construction du quai de Miquelon.

Il est très investi dans la vie de l’archipel et sera également lieutenant-commandant des sapeurs-pompiers, gérant de la ferme du ruisseau Debon mais surtout scaphandrier. On lui doit aussi le premier club de boxe du territoire. Pierre Hélène décédera à Saint-Pierre le 21 novembre 1993.

Son portrait signé Alexandra Hernandez.