Un effaroucheur automatique pour chasser les goélands à l'aéroport

Effaroucheur automatique
L'effaroucheur automatique de l'aéroport Saint-Pierre Pointe-Blanche, en test cet été.

Testé depuis début mai, l'effaroucheur automatique de l'aéroport Saint-Pierre Pointe-Blanche a été un complément efficace pour chasser les goélands, malgré quelques nuisances sonores pour les riverains.

Marie Boscher
Publié le , mis à jour le

Une détonation vient perturber le calme ambiant des pistes de l'aéroport... et la digestion de quelques goélands endormis. L'effaroucheur automatique de Saint-Pierre Pointe-Blanche a été installé début mai. Toutes les 2 à 4 minutes entre 8 heures et 17 heures, une poche de gaz est "enflammée" et provoque une explosion sonore d'environ 70 décibels.

Ce dispositif est un complément des mesures habituelles utilisées par le service de sauvetage et de lutte contre l'incendie des aéronefs (SSLIA) de l'aviation civile afin de lutter contre l'invasion des goélands sur les pistes. Avec un poids pouvant aller jusqu'à près de 1,5 kilos, les goélands représentent un véritable danger pour les avions, pouvant traverser le pare-brise du cockpit ou être aspiré dans les réacteurs et provoquer la panne des moteurs. Problème : entre mai et septembre, lors de la période de ponte, ils viennent chercher du calme sur les pistes tranquilles et chauffées par le soleil, après s'être nourris dans les eaux de l'archipel.

L'effaroucheur automatique a donc permis d'éloigner le danger sur cette période 2018, en dépit de quelques nuisances sonores pour les riverains de l'aéroport. Un essai réussi pour cette année. Il devrait laisser place à une nouvelle installation l'an prochain.

Découvrez le fonctionnement de l'effaroucheur dans ce reportage de Claudio Arthur et Guillaume Desmalles :

EFFAROUCHEUR AUTOMATIQUE AEROPORT-PAD