Le contrat de développement prévoit 38 millions d'euros d'investissements

Hôtel du territoire
© SPM la 1ère

Le contrat de développement et de transformation entre l'Etat et la Collectivité territoriale sera signé à Paris le 8 juillet prochain. L'enveloppe arrêtée est de 38 millions d'euros et va concerner la période 2019-2022.

Frédéric Lahiton / Mehdi Elghazouani Publié le , mis à jour le

Les tensions entre l'Etat et la Collectivité territoriale ont été mises de côté le temps de trouver un accord sur le projet de contrat de développement et de transformation pour la période 2019-2022. 

"Ce document, c'est l'art du compromis au service de l'intérêt général."

- Stéphane Lenormand, président du conseil territorial

Le 8 juillet prochain, le document qui prévoit des investissements de 38 millions d'euros, contre 22 millions sur l'exercice précédent, sera signé à Paris en présence du Premier ministre Edouard Philippe.

L'enveloppe est financée pour moitié par la Collectivité territoriale et pour l'autre moitié par les ministères concernés par les différents projets.

Une résidence autonomie devrait sortir de terre, la route de Miquelon-Langlade sera aménagée et le barrage de la Vigie réhabilité. 
 

Plusieurs initiatives pour la protection de l'environnement

Tous ces crédits devront aussi servir à financer des mesures de protection de l'environnement. Le réseau de traitement des eaux usées sera remis à plat, des mesures seront prises pour favoriser la production d'énergie renouvelable notamment avec des projets éoliens.