Arrivé à Saint-Pierre et Miquelon, Manuel Valls rencontre les jeunes de l’archipel

Valls
© DR | Manuel Valls à son arrivée à Saint-Pierre et Miquelon, le 14 octobre 2016.

Le Premier ministre, Manuel Valls, est arrivé à Saint-Pierre et Miquelon, vendredi 14 octobre. "J'aurai l'occasion de faire avancer un certain nombre de dossiers" a-t-il déclaré à sa descente d’avion, avant de se rendre dans un café de St-Pierre pour rencontrer les jeunes de l’archipel.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

L’avion de la République a atterri à Saint-Pierre et Miquelon, ce vendredi 14 octobre à 19h30 (heure locale). Le Premier ministre, Manuel Valls est sorti de l’appareil accompagné notamment par la Saint-Pierraise Annick Girardin, ministre de la Fonction Publique, et Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer. "J'aurai l'occasion de faire avancer un certain nombre de dossiers, je pense [notamment] à la liaison avec Paris, et aussi aux liens avec le Canada pour faciliter la vie ici", a déclaré Manuel Valls, à sa descente d'avion. (Ecoutez ci-dessous).


Rencontre dans un café

Après avoir quitté l’aéroport, le Premier ministre s’est rendu dans un café de la ville pour rencontrer une quinzaine de jeunes lycéens de Saint-Pierre et Miquelon.

Autour d’une table, aux côtés du Premier ministre, un des jeunes a pris courageusement la parole face à un parterre de journalistes non invités à assister à la rencontre. "Quand avez-vous entendu parler de Saint-Pierre et Miquelon pour la première fois ?" interroge le lycéen. Amusé, Manuel Valls répond que c’était "durant ses études". Le Premier ministre demande ensuite aux jeunes de se présenter à tour de rôle.


Ambiance détendue

Après quelques échanges, Gabriel l’un des lycéens s’adresse alors aux journalistes. "Cette rencontre doit être privée, je vais vous demander de sortir", lance-t-il d’un ton assuré aux nombreux médias venus de métropole. Sourire de Manuel Valls qui approuve en voyant la quinzaine de journalistes quitter la pièce sur le champ.

"Comment est la vie ici ?"

Plus détendus sans la présence des caméras, les lycéens ont alors raconté leur quotidien à Saint-Pierre et Miquelon. "Comment est la vie ici pour vous ?" demande Manuel Valls. "Nous avons beaucoup de liberté, de proximité. La chance de pouvoir faire du bateau le matin, du tennis l’après-midi, de se retrouver le soir", racontent les jeunes. "Vivre ici est une chance", insistent-ils. "En fait, vous faites partie du comité du tourisme de l’archipel", plaisante Manuel Valls. Eclats de rire général. L’ambiance se détend, la parole se libère. Les ministres Annick Girardin et Ericka Bareigts échangent également avec les jeunes.

Manuel Valls
© DR

Les études, l’emploi

L’un d’eux prend la parole inquiet. "Ma culture est canadienne et c’est au Canada que je veux étudier après le bac mais il est difficile pour nous de s’y installer", explique-t-il. "Il y a aussi le problème de la reconnaissance en France des diplômes canadiens", ajoute une jeune fille. Attentif, Manuel Valls tente de les rassurer. "Nous en avons justement parlé avec Justin Trudeau, il est important que nous puissions faciliter vos études", confie le Premier ministre.

Après une demi-heure de discussions sur les études mais aussi l’emploi et l’économie locale, les jeunes ont pris la pose pour une photo souvenir avec Manuel Valls. Satisfaits de cette rencontre, ils ont eu le sentiment d’être entendus. "Il nous a mis à l’aise et a écouté ce que nous avions à lui dire, malgré la fatigue du voyage".