Gonflement de la base et du sommet de l’édifice, le volcan montre des signes de réveil. C’est en tout cas ce que semblent constater les scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Dans le bulletin d’activité de ce samedi 8 septembre, ils font part de la reprise de l’inflation de l’édifice.

 

Reprise d’activité


Après une phase de sommeil en août, le Piton de la Fournaise semble retrouver un peu d’activité. Avec la reprise d’une lente inflation de l’édifice mais aussi une faible sismicité, depuis le début du mois, une attention particulière sera portée dans les prochains jours quant à l’évolution de la situation.

Les scientifiques associent cette reprise à une pressurisation du réservoir magmatique superficiel, le magma étant resté bien présent à grande profondeur le mois dernier. Une remontée du magma confortée par les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain, c’est-à-dire vers la Plaine-des-Cafres et la Plaine-des-Palmistes.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

 

Éruption possible ?


De telles phases de pressurisation ont précédé les éruptions du 27 avril et du 13 juillet dernier. Le toit du réservoir s’était alors fragilisé puis rompu, donnant lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, explique l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise.

Ces phases étaient intervenues respectivement 3 semaines et une semaine avant les éruptions. Pas de quoi tirer des conclusions hâtives pour autant. Rien n’indique en effet qu’une nouvelle éruption va se produire d’ici une à 3 semaines.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Éruption du 13 juillet 2018 vue du Pas-de-Bellecombe Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)