La ville de Saint-Denis met en place une plate-forme d’aide aux victimes

Aide aux victimes de violences
© Daniel Fontaine

Un accueil, une écoute et un accompagnement des victimes d’accident, de vol ou de harcèlement au travail. La ville de Saint-Denis met en place une plate-forme pour soutenir ceux et celles qui en ont besoin chaque jeudi du mois. Des rendez-vous gratuits pour les administrés.
 

Michelle Bertil
Publié le , mis à jour le

Après les antennes de justice des Camélias et du Butor et un point d’accès au droit au Chaudron, la mairie de Saint-Denis ouvre cette plate-forme à l’hôtel de ville. Les personnes seront reçues en toute discrétion dans un petit bureau chaque jeudi de 9h00 à 12h00, à l’abri des regards.

Aide aux victimes de violences
© Michelle Bertil
« Être victime est toujours une expérience pénible, et ce n’est pas facile pour elles d’exprimer leurs droits. Elles ont bien du mal à se retrouver dans des dispositifs méconnus, éclatés ou difficile d’accés. Cette plate-forme est vouée à leur apporter un soutien moral et une écoute privilégiée » précise Nalini Véloupoulé-Merlo, adjointe au maire, déléguée à la sécurité de la ville.

Chaque jeudi matin, des professionnels et bénévoles d’associations spécialisées dans l’entraide sociale, la parentalité, la victimologie, les violences faites aux femmes ou l’action juridique accueilleront les personnes demandeuses.
Parmi elles : le CAP (Club Animation prévention), AMAFAR (Association des maisons de la Famille de la Réunion), ARAJUFA (Association Réunionnaise pour l’Aide Juridique aux Famille et aux Victimes), l’ARIV (Antenne Réunionnaise de l’Institut de Victimologie) et le CEVIF(Collectif pour l’Elimination des violences Intrafamiliales).
La plate-forme accompagne également les victimes dans leurs démarches auprès d’avocats ou de notaires avec un suivi des dossiers.
Deux personnes ont été reçues ce Jeudi matin