Vie chère, agriculture, violences conjugales : Annick Girardin à La Réunion pour deux jours de visite ministérielle

Annick Girardin lors de sa visite au Port durant la crise des "Gilets Jaunes" en 2018.
© IMAZ PRESS | Annick Girardin lors de sa visite au Port durant la crise des "Gilets Jaunes" en 2018.

La ministre des Outre-mer arrive ce jeudi 19 septembre à La Réunion pour deux jours de visite. Annick Girardin ira à la rencontre des commerçants à Saint-Denis, mais aussi du secteur agricole dans le sud. La ministre est attendue sur plusieurs dossiers.

LP / Gaël Le Dantec Publié le , mis à jour le

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin arrive à La Réunion, jeudi 19 septembre, pour deux jours de visite. Dès ses premières heures dans l’île, elle assistera à une réunion de l’Observatoire des prix, des marges et des revenus. Annick Girardin ira ensuite à la rencontre des commerçants dans le centre-ville de Saint-Denis. Vendredi, elle visitera une exploitation agricole à Montvert, dans le sud. La lutte contre les violences faites aux femmes sera aussi une des priorités de sa journée.
 

Avant Emmanuel Macron

Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi des annonces faites par la ministre lors du mouvement des "Gilets Jaunes" l’an dernier. Elle est aussi destinée à préparer la venue du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, prévue fin octobre, à La Réunion.

Il y a quelques jours, les résultats du baromètre SAGIS pour La 1ère et le JIR montraient que les Réunionnais avaient une opinion globalement favorable d’Annick Girardin, mais une très mauvaise du Président de la République. La ministre doit donc tenter de préparer le terrain pour qu’Emmanuel Macron puisse venir sereinement dans l’île dans un peu plus d’un mois.
 
Macron Réunion
© Eric FEFERBERG / AFP
 

Attendue sur plusieurs dossiers

D’ici là, Annick Girardin est attendue sur plusieurs dossiers notamment les PEC, les Parcours Emploi Compétences. Des maires de La Réunion dénoncent la décision du Préfet de geler ces contrats pour le dernier trimestre 2019.

Autre terrain miné, celui de la lutte contre la vie chère. Si les promesses d’inclure des citoyens dans l’observatoire des prix a bien été tenue, pour l’instant le coût de la vie n’a pas franchement baissé depuis la crise des Gilets Jaunes.

Par ailleurs, la ministre arrive en pleine mobilisation contre le projet de rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot, vécu comme contraire aux promesses d’améliorer la concurrence. Annick Girardin a d’ailleurs prévu de consacrer la première journée de sa visite à l’OPMR, aux commerçants de Saint-Denis et à la commande publique. La dernière visite d’Annick Girardin à La Réunion a eu lieu en mars dernier. 
 

Le programme de la visite : 

Jeudi
10h30 : Réunion de l’observatoire des prix, des marges et des revenus.
14h : Échanges avec des commerçants de Saint-Denis
14h45 : Visite de la Mosquée de Saint-Denis
15h30 : Installation du haut conseil à la commande publique à la chambre de commerce et d’industrie.

Vendredi
8h : Visite d'une l’exploitation agricole à Montvert-les-Bas, Saint-Pierre.
11h : Visite de l’entreprise Mascarin.
14h : Présentation du dispositif partenarial dynamique et engagé contre les violences conjugales dans l’arrondissement de l’Est