Le Tuit-Tuit en danger

Le Tuit Tuit en danger
© Réunion la 1ère (Archives)

Le Tuit-Tuit, oiseau endémique de la Réunion, est menacé d’extinction. Aujourd’hui, il ne reste que 40 couples dans la forêt de la Roche-Écrite. Un programme a été lancé en début d’année pour préserver l’espèce.
 

DP Publié le , mis à jour le

Si vous empruntez le sentier de la forêt de la Roche-Écrite pendant ces vacances scolaires, levez-les yeux et peut-être qu’avec un peu de chance vous pourrez apercevoir un oiseau rare : le Tuit-Tuit.

Au dernier recensement, la Séor, la société d’études ornithologiques de la Réunion, seule association de préservation des oiseaux sur l’île, a recensé 40 couples dans la réserve naturelle de la Roche-Écrite.

Au début des années 2000, il ne restait que 6 couples de Tuit-Tuit et 15 mâles célibataires, la Séor a donc enchaîné les programmes de conservation de leur habitat pour les sauvegarder. Le travail de préservation se poursuit depuis le début de l’année grâce au projet Life BIODIV’OM.
 

Deux autres espèces menacées d'extinction 


Aujourd’hui, un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction sur terre et en mer. Cette alerte a été lancée en début de semaine par un groupe d’experts mondial sur la biodiversité dans un rapport de plus de 1700 pages.

Parmi ces espèces, le Tuit Tuit, mais aussi le gecko vert de Manapany et le pétrel Noir de Bourbon. Trois espèces réunionnaises qui sont classées dans la catégorie "en danger critique d'extinction".

En clair, si on ne préserve pas les rares espèces qu’il reste, elles s’éteindront définitivement à l’échelle mondiale et finiront comme le Dodo dans la salle réservée aux espèces éteintes au Muséum d’Histoire Naturelle à Paris.

Reportage de Delphine Poudroux et Jean-Claude Toihir :