Avec trois accidents de parapente en un mois, la pratique devient-elle risquée ?

Coupe du monde de parapente
© DR

En un mois, trois accidents de parapente ont eu lieu à La Réunion. Depuis, quelques annulations sont enregistrées dans des clubs de Saint-Leu. Pourtant, les professionnels se veulent rassurant.

LP / Jean-Marc Seguin Publié le , mis à jour le

En un mois, trois accidents de parapente ont eu lieu à La Réunion. Le 15 août dernier, un homme de 63 ans a été grièvement blessé et transporté à l’hôpital de Saint-Pierre entre la vie et la mort. Selon les premiers éléments, le sexagénaire volait seul quand sa voile s'est brutalement repliée pour une raison indéterminée.
 

90% en sécurité

Selon Martial Sorriaux, parapentiste chez Bourbon Parapente : "c’était des ailes de compétition donc assez sensibles. Il peut arriver qu’il y ait une fermeture qui peut mener à un accident, mais pas toujours. Parfois c’est récupérable en l’air, mais il faut avoir de la hauteur".Les deux derniers accidents ont eu lieu sur des vols en solo effectués par des pilotes équipés de voiles de compétitions. Pourtant depuis, des annulations ont été enregistrées dans des clubs de parapente de Saint-Leu.

Le vol solo et les vols en bi-places : les professionnels tiennent à distinguer les deux activités. Selon eux, la pratique du parapente à La Réunion se fait en sécurité 90 % du temps.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
 

Le vent et les nuages

"Les seuls points négatifs que l’on peut avoir ici, c’est l’arrivée de l’Alizée, le vent, qui peut être fort c’est un facteur d’accident, remarque Laurent Moretti, gérant et moniteur de Parapente Réunion. Et il y le manque de visibilité avec les nuages. Si on évite de voler dans du vent fort et que l’on prend une marge de sécurité assez importante, il nous arrivera rien à La Réunion". "Le taux d’accident est très faible en parapente ici", affirme Laurent Moretti qui vole depuis 20 ans au dessus de l'île.

La Réunion compte 60 moniteurs professionnels et chacun d’entre eux effectue en moyenne 6 000 vols par an.