Trafic aérien: Air Austral et l'aéroport Roland Garros prêts à accueillir l'A380

A380
© Airbus

Le paquebot des airs devrait atterrir à Gillot le samedi 25 août prochain. Les structures aéroportuaires de Roland Garros remises aux normes depuis 2015 devraient faciliter le retour du gros porteur

E.A. avec Céline Latchimy Publié le , mis à jour le

Depuis quelques semaines, la date a été cochée en rouge sur l'agenda des gestionnaires de l'aéroport Roland Garros et des responsables d'Air Austral. Le samedi 25 août marquera le retour dans l'île de l'A380. La dernière fois qu'un Airbus de ce type avait atterri sur l'île, c'était en 2014, un vol de la compagnie "Emirates". Cette fois-ci, c'est un A380 de la compagnie Portugaise Hifly qui se posera sur le tarmac de Gillot. 

Il remplacera pendant 3 semaines l'un des boeings 787 d'Air Austral immobilisé pour des réparations techniques en Angleterre. 

Airbus A380 Hi Fly
© Airbus

L'aéroport Roland Garros se dit prêt à accueillir l'A380. 72,7 mètres de long pour plus de 250 tonnes...L'appareil ne fait pas peur aux gestionnaires de Gillot. D'autres avions qui demandent autant de moyens sont gérés chaque jour par les équipes au sol. Avec ses 471 passagers contre les 521 du 747 de Corsair ou les 468 du 777 d'Air France, l'accueil ne serait pas différent. 

Le débarquement et l'embarquement des clients d'Air Austral s'effectueraient uniquement par l'étage inférieur de l'A380 et non pas par le pont supérieur comme cela se fait dans les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle ou de Dubaï. Les passerelles déjà en place ne subiraient donc aucune modification. 
 
Passerelle Gillot
© Aéroport Roland Garros

En 2015 des travaux de mise aux normes ont été effectués et la piste de l'aéroport Roland Garros rallongée. L'A380 n'aura donc aucun souci pour se poser et décoller.

Le 1er février dernier, les services aéroportuaires de Gillot avaient géré avec succès l'arrivée d'un Antonov 124 pour un avitaillement, un très gros porteur classé 2ème plus gros avion de série produit au monde derrière l'A380. 


A Air Austral, pas de formation spécifique


Air Austral l'a assuré dès la semaine dernière. 5 de ses hôtesses de l'air et stewards accompagneront les équipages de la compagnie Hifly lors des vols Paris-Réunion. Aucun des 5 PNC (personnels navigants commerciaux) sélectionnés n'a suivi de formation particulière pour officier à bord d'un A380. 

Dans le cadre du contrat d'affrètement signé la semaine dernière entre Air Austral et HiFly, les employés de la compagnie Réunionnaise n'embarqueront à bord de l'A380 que pour veiller à ce que le service opéré soit le même que sur les autres vols d'Air Austral. Les stewards et hôtesses de l'air seront en représentation commerciale et là pour soutenir les 18 PNC d'Hifly.

Côté technique, les personnels d'Air Austral n'interviendront pas non plus sur l'A380. Ce sont les mécaniciens d'Hifly qui auront la main. 

(Re)Voir le reportage de Céline Latchimy
 
Aménagement aéroport Roland Garros A 380