Trafic : Les 3 mules en détention provisoire

Trafic de zamal
© Réunion 1ere | Les 3 mules ont été mises sous mandat de dépôt avant de passer devant le Juge des Libertés et de la Détention

Les 3 mules parisiennes interpellées dimanche dernier à l’aéroport Roland Garros en possession de résine de cannabis et de cachets d’ecstasy ont été placées en détention provisoire.

Steve-Henry Peeters et Mélodie Nourry Publié le , mis à jour le

Les 3 jeunes filles interpellées dimanche dernier à l’aéroport Roland Garros en possession au total de 30 kg de résine de cannabis et d’un peu plus de 7000 cachets d’ecstasy ont été mises en examen pour transport et détention de produits dangereux pour la santé après 48h de garde à vue.

Mules
© Mélodie Nourry |
Un peu plus tôt, dans la journée d'hier, les 3 jeunes femmes sont passées devant la procureure qui a décidé de l’ouverture d’une information judiciaire. Leurs avocats respectifs ont ensuite demandé un délai pour préparer leur défense au Juge des Libertés et de la Détention (JLD).

Les trois jeunes parisiennes repasseront donc devant le JLD vendredi après-midi. En attendant, elles ont été incarcérées.
Le magistrat statuera sur une mise en détention provisoire ou un placement sous contrôle judiciaire en attendant le jugement.
Jusque-là, les 3 jeunes filles devront rester en prison.