Sport : vers la suppression des Pôles Espoirs ?

Monique Cathala, présidente du CROS (Comité Régional Olympique et Sportif)
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)

A onze mois des Jeux des îles à Maurice, les dirigeants sportifs réunionnais s’inquiètent de la baisse des financements. Les Pôles Espoirs sont même voués à disparaître selon Monique Cathala, la présidente du CROS, le Comité Régional Olympique et Sportif.

Philippe Dornier Publié le , mis à jour le

« Nous sommes très inquiets. On nous dit qu’on va supprimer nos Pôles Espoirs dans toutes les disciplines. » Invitée de la matinale sur Réunion la 1ère radio, Monique Cathala évoque les conséquences du remplacement du CNDS (Centre national pour le Développement du Sport) par une nouvelle agence de financement, le 1er janvier prochain. Les 300 jeunes concernés devront partir en métropole dès 12 ans, « pas la bonne solution » aux yeux de la patronne péi de l’olympisme.

Elle compte alerter la délégation du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris, en visite à La Réunion cette semaine : « Pour eux, c’est 2024.  Nous, pour l’instant, nous sommes à 2019 ». Allusion aux Jeux des îles, dont la préparation est hypothéquée, avec des budgets en baisse. « Le sport n’est pas la préoccupation première de nos élus » déplore Monique Cathala.
 

Monique Cathala, présidente du CROS (Comité Régional Olympique et Sportif)