Le sommeil, un allié pour le bac

Baccalauréat sommeil
© Imaz Press Réunion

Dernière ligne droite pour les élèves de terminale. Lundi prochain démarre les épreuves communes du baccalauréat 2019. Du coup, les révisions s'intensifient. Sur les conseils avisés des parents, certains lycéens ont adopté d'autres habitudes de vie pour se donner toutes les chances de réussir...

Johanne Adamadorassy Publié le

20% des 15-24 ans dorment en moyenne 5 heures par jour : c’est ce que révèle la dernière enquête de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Une enquête réalisée sur un échantillon composée de 1014 lycéens, étudiants, apprentis et demandeurs d’emplois. Une étude qui révèle également que seul un tiers des jeunes dort 8 heures par nuit, alors que ce quota est préconisé pour être en meilleure forme et préserver sa santé. Des données qui s’avèrent inquiétantes, surtout en cette période d’examen ou la mémoire est très sollicitée. D’autant que ce sont les jeunes eux-mêmes qui en font l’expérience.

Johanna est élève en terminale ES au Lycée Leconte de Lisle. Elle a commencé ses révisions il y a plus d’un mois. Au début, elle a eu du mal à s’y mettre car elle n’arrivait pas à se concentrer... Et pour cause ! La jeune lycéenne dormait 5 à 6 heures par nuit. Une fois couchée, elle se connectait aux réseaux sociaux et en oubliait de dormir. C’est la peur d’échouer aux examens qui l’a décidée à changer ses habitudes par rapport au sommeil. Elle dort plus et en constate les bienfaits. Elle avance plus vite dans son programme de révision et se sent moins fatiguée.


Manque de sommeil, manque de concentration...


Mais Johanne révèle également qu’en cette période, elle étudie beaucoup la nuit et dort très tard, ce qui n’est pas recommandé. Selon les experts du sommeil, le décalage des heures de lever peut avoir une forte incidence sur la concentration, les résultats scolaires et le bien-être général. Il semblerait même que cela ait une influence sur le développement morphologique du cerveau. Et malgré ce que l’on pourrait penser de la sieste réparatrice, elle n’est pas non plus recommandée surtout si elle est longue et tardive car elle va repousser le cycle de sommeil.

Bref, pour mieux dormir rien ne vaut la pratique d’une activité sportive en plein air, adopter des horaires de sommeil réguliers en prenant le temps de s’endormir, favoriser les activités relaxantes en fin de journée et surtout éteindre les écrans au moins une heure avant de dormir. Ce qui n’est pas des plus simples pour 83% des 15-24 ans qui usent de tablettes, de manettes ou qui regarde la télévision au lieu de dormir !

Ecoutez le reportage de Johanne Adamadorassy: 
 

Bac et sommeil