SIDR : vers la fin du paiement des loyers en espèces ?

SIDR refus paiement loyers en espèces 040919
© Jean-Régis Ramsamy (Réunion la 1ère)

Est-ce la fin du paiement des loyers en espèces ? La plupart des agences de la SIDR ne l’accepterait plus d’ici le 1er octobre, écrit le bailleur social dans un courrier adressé à ses locataires. Seule possibilité : l’agence du Port. La CNL monte au créneau.

Lise Hourdel avec Jean-Régis Ramsamy Publié le , mis à jour le

La SIDR voudrait voir les paiements en espèces des loyers se réduire, voire disparaître dans ses agences. Il y a quelques jours, le bailleur social a prévenu par courrier ses locataires qu’à compter du 1er octobre les règlements en liquide ne seraient plus acceptés dans certaines des agences de la SIDR.
 

SIDR refus paiement loyers en espèces 040919
© Jean-Régis Ramsamy (Réunion la 1ère)
Le bailleur social avance des arguments tels que la sécurité et la modernisation des modes de paiement. Il veut ainsi mettre en avant le recours au prélèvement automatique, au paiement par carte bancaire sur place, par internet ou par téléphone, ou encore au règlement par chèque.
 

" Illégal " selon la CNL

La nouvelle a quelque peu surpris, voire inquiété, certains locataires. Il faut dire que le paiement en espèces reste une pratique ancrée à La Réunion. Dans son courrier, la SIDR prévient cependant que ceux qui le désirent pourront continuer à payer leur loyer en liquide à l’agence du Port, du lundi au vendredi de 7h30 à 11h30.
 
SIDR refus paiement loyers en espèces 040919
© Erick Fontaine

En apprenant la nouvelle, la Confédération Nationale du Logement a réagi. Pour Erick Fontaine, l’administrateur de la CNL, ce genre de pratique ne va pas dans le sens de la loi, d’autant que les autres modes de paiement ne sont pas forcément accessibles à tous.

" La loi précise bien que vous ne pouvez pas refuser un paiement en espèces du moment qu’il est inférieur à 1 000 euros ", rappelle Erick Fontaine, l’administrateur de la CNL.


De son côté la SIDR se défend de tout refus. La direction rappelle que le paiement en espèces reste possible dans toutes les agences, même si à terme il ne devrait être possible que dans celle du Port.
 

Une question de sécurité

La SIDR veut réorganiser les modalités de paiement pour que la circulation d’espèces diminue dans ses agences, et même cesse à terme. La raison avancée par le bailleur : un problème de sécurité dans les agences. Il y a peu, ce mode paiement représentaient près de 50% des règlements et a récemment été réduit de moitié. La SIDR voudrait le voir s’arrêter.

12 contrats civiques et des agents de la SIDR doivent accompagner dès le mois de septembre les locataires dans les agences pour faciliter le recours aux autres modes de paiement.