Son ouverture avait été compromise il y a quelques semaines déjà, d'une part pour un défaut de mise en conformité des installations de sécurité incendie et d'autre part en raison de sa dénomination. La communauté tamoule s'était insurgée sur l'utilisation du nom de la divinité Shiva, le groupe inter religieux avait été alerté par celle-ci afin de mettre en place une médiation.
Le gérant Jimmy Naze n'a pas donné suite, il campe sur ses positions et ne compte pas changer le nom de la boîte de nuit puisqu'il s'agit d'une franchise déjà présente en Martinique.
 

L'établissement est au norme, il peut donc ouvrir


Le mois dernier, suite au passage de la commission de sécurité qui devait émettre un avis quant à l'ouverture de l'établissement, la mairie de Saint-Denis avait mis en instance l'autorisation d'exploitation, le dossier n'avait pas été transmis dans les temps par l'actuel gérant.
Par la suite, Jimmy Naze a rendu un dossier complet au service de la mairie et une autorisation d'ouverture lui a été délivrée, suite à la mise au norme de l'ensemble des installations, l'extracteur d'air en cas d'incendie entre autre.
La mairie de Saint-Denis se félicite qu'un acteur économique s'installe sur le territoire.